La mécanique burn-out

La mécanique burn-out

Objectif mini-article, maxi-infos @ l’occasion de la diffusion du documentaire « La Mécanique burn-out » hier dans Le Monde en parle sur France 5 (le lien envoie sur le replay, moi je dis ça…)

A la réalisAction : Elsa Fayner, une journaliste indépendante. 

En un mot : BRAVO ! 

Un excellent documentaire, objectif, neutre, et de très bonnes interventions des experts !
J’ai même eu un gros pincement de cœur sur le ‘Il n’y avait personne à mon départ’
Elle a bien choisi les titres clés qui touchent et résonnent pour les victimes aussi…

Et j’ai « profité » de ma soirée « Sans Valentin » (déplacement pro)  pour sketchnoter le documentaire en live : 

La mécanique du burn-out, un documentaire efferveScient d'Elsa Fayner

De rien 🙂
La team donActeurs c’est par ici  😉 

Si je devais avoir une seule remarque (quand même, sinon c’est pas drôle…) : un petit grincement de dents sur le burn-out expliqué comme une « dépression » au moment de la courbe du stress (même principe que « mes » piles).
Mais on parle bien ici de LA seconde de décompensation elle-même, cet effondrement, ce moment « ON-OFF » où la victime s’effondre. 
Et dans ce cadre c’est finalement assez juste et bien expliqué ensuite, notamment dans le débat qui a suivi l’émission

LE problème c’est que cette image de dépression, finalement claire dans le contexte du documentaire, à été reprise massivement dans la communication officielle du documentaire, et encore sur le replay

Le burn-out n’a pas d’existence médicale.
Il s’agit d’une dépression, particulièrement brutale.
Présentation du documentaire sur le site de France 5

NON.

Juste : NON.

Hors contexte, on ne peut pas dire que le burn-out « est » une dépression. 

Un burn-out non pris en charge, qui s’installe dans la durée, peut évoluer vers un « état dépressif ».
Notamment parce que le cortisol accumulé va détourner une partie des précurseurs des neurotransmetteurs du bien-être, entraînant des symptômes dépressifs, mais aussi parce que le burn-out en entamant profondément l’estime de soi et les différents domaines de vie peut effectivement déboucher sur une dépression.

Mais ce n’est pas obligatoire déjà, et surtout : le burn-out n’est PAS une dépression. 

La Haute Autorité de Santé l’a d’ailleurs bien confirmé dans son dernier rapport

La prescription d’un traitement antidépresseur est uniquement recommandée dans le cadre de ses indications (troubles anxieux, troubles dépressifs).
La HAS

Soit : 

NON, le burn-out n’est pas une dépression, donc on arrête de donner des antidépresseurs !
Moi, dans mon analyse efferveSciente dudit rapport

Et pour avoir testé les deux, en bonne expérimentActrice que je suis, le burn-out sans l’option dépression, en l’occurrence mon troisième, est tout aussi douloureux physiquement, mais plus « facile » à gérer moralement… (bon aussi parce que j’étais en terrain connu au bout de 3 burn-out) 

Si les deux passent par une phase « Chat », il est bien plus facile de se projeter vers de nouveaux projets et de nouvelles quêtes quand on n’a « que » le burn-out… même s’il faut bien sûr attendre que ses neurones reviennent et que le corps puisse suivre (je ne suis pas un exemple niveau rythme…) 

Bref, je pourrais faire un article sur la différence entre burn-out et dépression…
(j’en dis plus dans le level 2 de ma formAction de Stress Fighter si tu veux aller plus loin) 

La mécanique du burn-out, un documentaire efferveScient d'Elsa Fayner

Revenons au documentaire : il est très juste, sensible, très proche du ressenti d’un burn-out, et surtout Elsa Fayner a su choisir des témoignages très représentatifs des victimes de burn-out. 

Les articles le mettent finalement peu en avant, mais le burn-out est la « maladie » du don, un syndrome qui est avant tout symptôme d’attentes excessives et de ressources insuffisantes. 
Une situation caractéristique des professionnels de santé, des acteurs du milieu associatif, des agriculteurs, des religieux aussi, toutes ces classes finalement peu citées dans les articles généralistes qui ne parlent souvent que des cadres en détresse, ces Working Dead en quête de sens… 
Et pourtant, et le documentaire le dit bien : le burn-out peut toucher tout le monde. 
Une histoire de Maîtres du Temps… qui auraient perdu les clés du Tardis… 

Seul point noir : cette association entre burn-out et dépression.
Pas dans le documentaire, certes. Mais dans la communication associée.
Une image malheureuse qui a été reprise par de nombreux articles de la presse généraliste… 

D’où cette petite mise au point. 

Mais j’ai cru ne rien avoir à dire, à part diffuser ma sketchnote 😉

Donc : RESPECT. 

#gg

La mécanique du burn-out, un documentaire efferveScient d'Elsa Fayner

Pour encore plus de clés sur la mécanique burn-out,
et pour faire le plein de conseils de stress-défense :

Télécharge ton guide gratuit « Burn-out, les règles du Je(u) » !

Les Crapauds Fous, ces Maîtres du Je(u) !

Les Crapauds Fous, ces Maîtres du Je(u) !

Dans la famille des animaux efferveScients, après les zèbres, je demande les… CRAPAUDS !

Mais pas n’importe quels crapauds… 

Les Crapauds Fous  !!

– Au secours, elle a encore cramé une pile !
– Burn-out maternel tu crois ? 
– Va savoir, on dirait qu’elle a craqué

Noooooon, attends, je t’explique ! 

Les Crapauds Fous, c’est l’initiActive d’une trilogie d’InspirActeurs :

  • Thanh  Nghiem, pollinisActrice en chef, qui est passée des grandes entreprises à une quête de sens collaborActive et inspirante, et fédère la communauté des Crapauds Fous
  • Cédric Villani, mathématicien efferveScient, incubActeur et vulgarisActieur de génie, qui allie la pédagogie à la diplomatie pour infuser & diffuser les idées de demain, 
  • Florent Massot, éditeur à l’efferveScience XXL, dont la mission est la diffusion d’idées pour changer le monde

Nos 3 mousquetaires ont posé les bases d’un changement collaborActif. 

Incarnés par des Crapauds Fous !
(parce que pourquoi pas ?!)

Laisse-moi te raconter leur histoire… 

Mission : explorAction !

Les Crapauds Fous, c’est avant tout une histoire d’explorActeurs. 

Et de préservAction aussi.

Ce sont des crapauds qui n’ont pas voulu suivre les masses.
Ce flot de crapauds qui chaque année, à la saison des amours, migrent pour se reproduire.
Au même endroit. Par le même chemin. Toujours.
Sauf que parfois une route s’est invitée sur le trajet.
Et là, paf le crapaud !
Pire : paf LES crapauds !
C’est de l’écrasement massif…
(oui je sais cette histoire n’est ni drôle ni inspirante pour l’instant, mais reste encore un peu)

… mais …

Mais il y a des crapauds qui échappent à l’hécatombe. 
Des crapauds réfractaires, libres, divergents…
De ceux qui n’écoutent pas le GPS et préfèrent tracer leur propre chemin 🙂 

On les dit fous…
Mais eux survivent. 

Mieux : ils montrent la voie.
Une nouvelle voie.
Celle du changement.
De la préservAction.

Crapauds Fous 1 : 0 Crapauds Ecrasés

Fin de l’histoire ?

Et non, il manque un grand méchant dans cette histoire. 
Un côté obscur. 
Cette Force brutale qui va écraser nos armées de crapauds conditionnés est en fait triple. 

3 grands méchants, 3 fléaux, une trilogie de tsunamis, que présente Thanh Nhiem, du centre de ce tapis rouge qui a diffusé tant d’idées inspirantes, d’idées à infuser & diffuser : 

Un TEDx que je t’ai sketchnoté pour l’occasion : 

Ces crapauds fous qui ouvrent la voie pour sauver l'humanité

De rien 🙂 
La team donActeurs c’est par ici 😉 

Une trilogie de tsunamis donc :

  • Climatique et environnemental, le tsunami écologique 
  • ManipulAction et post-vérité avec les fake news…
  • DésinformAction qui vient parasiter et pervertir le tsunami technologique de l’intelligence artificielle

Des tsunamis qui sont de véritables cancer de notre planète déjà, mais aussi de nos esprits, ces esprits zombifiés par la (dés)informAction massive, les sollicitActions permanentes, noyés dans une horde de crapauds… 

Mais mais mais, ça ne te rappelle rien ? 

Des crapauds écrasés aux crapauds cramés… 

Quand j’ai découvert les Crapauds Fous grâce à Merci Alfred (merci, Alfred !), bien sûr l’histoire m’a inspirée. 

Surtout avec ce genre d’accroche :

 » Ils sont baveux, verts et gluants, mais les crapauds ont tout de même une chose à nous apprendre. Chez eux, seuls les plus fous survivent. »

ET avec Cédric Villani dans la team d’inspirActeurs !
C’est un peu le totem des créActifs atypiques, Cédric VIllani, pour les esprits efferveScients à base scientiGeek comme moi en tout cas #jesuisfan 🙂 

Avec Cédric Villani, pour présenter mon e-book de stress-défenseLa semaine dernière, quand j’ai présenté mon guide de Crapaud Fou « Burn-out les règles du Je(u) » 
à Cédric Villani, à l’occasion d’une dédicace… et d’un « Go for it! » qui booste la motivAction !

Mais cette histoire de crapauds fous n’existerait pas sans ces hordes de crapauds-zombies massivement écrasés. 
Des hordes qui ressemblent furieusement à l’invasion des Working Dead… 

Tous ces crapauds-travailleurs pris dans la routine métro-boulot-dodo, dans une grisaille permanente, qui ont oublié après quoi ils couraient, ou désespèrent de le trouver un jour une quête qui redonnera du sens à cette traversée. 
Ou les crapauds-zèbres hypersensibles, utopistes et souvent trop investis qui s’effondrent écrasés & épuisés en même temps qu’il brûlent leurs belles rayures… ou les révèlent dans l’incendie 😉 

Dans cette grande marche des crapauds, j’ai été écrasée 3 fois. 
3 burn-out.
3 tsunamis.
A chaque fois plus violents…
Et pourtant, j’étais retournée sur le même trajet.
Par ce même chemin.
Pour rechuter, encore.

Mais plus maintenant.

Comme les Crapauds Fous, j’ai dévié. 
Après 3 burn-out, j’ai voulu arpenter une autre voie. 
Une voie qui montrera la voie, je l’espère. 
Pour épargner d’autres crapauds.
Toujours plus de crapauds.
Et leur éviter de se faire écraser. 
Tracer leur chemin, leur voie, leur quête

Découvrir les Crapauds Fous, c’était comme découvrir mon atypisme, mes rayures. 
Retrouver un troupeau, des cohortes d’inspirActeurs chimériques.

Un efferveScient mélange de zèbritude, d’abeilles, d’araignées, de crapauds !
De guépards aussi, puisque j’ai retrouvé dans le collectif Thierrry Brunel, esprit efferveScient au service du bien-être des adultes sensibles et doués au travail, avec Arielle Adda dans un livre que je te recommande++
Avec une part de colibri aussi, bien sûr…

Pour ensemble se dire que nous sommes peut-être « fous », mais nous ne sommes pas seuls 🙂 
Et de la même façon que nous, hypersensibles, somme les indicActeurs de la santé des entreprises, premières victimes que nous sommes de l’épidémie de burn-out, peut-être aussi seront-nous aussi les initiActeurs du changement. 
Vert l’infini, et au-delà. 

Et avec le recul, je me pose cette question : qui sont les fous, dans cette histoire ? 

Quand je me faisais écraser, encore et encore, je n’étais qu’un cerveau, épuisé, déconnecté de me sensations.
Puis je me suis écoutée, enfin.
Et c’est mon GPS intérieur qui m’a soufflé d’aller ailleurs. 
Pour ma préservAction. 
Et pour montrer la voie.
Celle de la sensibilisAction.
Celles des Stress Fighters.
Celle des Crapauds Fous
Celle des Maîtres du Je(u). 

Pour en savoir plus sur cette initActive efferveSciente, RDV dans la mare des Crapauds Fous !

Le plein d’informAction, d’inspirAction et de collaborAction.
Qui a donné naissance à un Manifeste.
Celui d’un appel à l’action pour un nouveau monde. 
Un monde où plus aucun crapaud ne se fera écraser. 

Et pour augmenter mon impact de Crapaud Fou, après avoir créé une guilde Stress Fighters sur facebook, je pars maintenant en croisade dans la plus grande autoroute des Crapauds Pro : LinkedIn, avec le groupe « Stress Fighters VS Burn-out » !
C’est ma façon à moi de contribuer un peu plus à la cohorte « stress-défense » des Crapauds 🙂 
(ça et mes sketchnotes… et des dessins aussi 🙂 )

Quelle sera la tienne ? 

Ces crapauds fous qui ouvrent la voie pour sauver l'humanitéUn sketchnote, un Manifeste du Crapaud Fou, une Terre Happy : la combo parfaite 🙂

A toi de jouer, Maître du Je(u) ! 

Crapauds Fous & Stress Fighters : mission collaborAction !

(ça c’est quand je m’amuse avec la Slate que j’ai reçue de Papa Nowel aka mon chéri)

Sinon en contribution plus impactante les Stress Fighters EfferveScients, qui colonisent facebook depuis plus d’un an,
on maintenant envahi la marre la plus riche en crapauds burn-outés : LinkedIn ! 

Pour nous rejoindre RDV dans « Stress Fighters VS burn-out » sur Linkedin !

Ikigai : ton Je(u) ninJaponais

Ikigai : ton Je(u) ninJaponais

C’est la déferlante, l’invasion, il est partout…

Non, pas le burn-out ! (en tout cas pas cette fois)

L’ikigai !

Ikikoi ?

I-KI-GAI 

Ikigai : ta mission de vie

Mais mais mais, c’est QUOI l’Ikigai ?

Un outil ninjaponais pour trouver sa mission de vie.
On parle aussi de raison de se lever le matin.
Mais motivé(e), pas en mode zombie 😉 

Un outil @ retrouver dans cette nouvelle vidéo pédagoGeek : 

Je te l’avais présenté en 2016, quand il m’a montré la voie vers l’infini et au-delà la créAction d’EfferveScience. 
Et depuis quelques mois c’est l’efferveScience : non seulement c’est un de mes articles les plus lus, mais je vois régulièrement resurgir mon Ikigai personnel sur Pinterest et LinkedIn… et je trouve ça génial ! 

Parce que l’Ikigai est un outil simple, visuel, ludique, et extrêmement puissant. 
Et surtout un outil qui donne du sens, parfait pour définir sa quête du Maître du Je(u) ! 

L’occasion de te reparler de l’Ikigai, 2 ans après, parce que cet outil est bien plus puissant qu’il n’y parait… 

Le principe est simple : une cible, toi, tes forces, tes super-pouvoirs, du kif, et au centre, ta mission de vie. 

Trouver sa vocation Ninja avec l'Ikigai

Reprenons, parce que cet outil est magique !
(au moins autant que mes cartes Magic / Harry Potter / Process Com / stress-défense 😉 ) 

4 ingrédients : 

  • Ce que tu aimes
  • Tes super-pouvoirs
  • Ton job (ce pourquoi tu es payé)
  • Ce dont le monde à besoin

Et au centre de tout ça, une fois que tu as bien mélangé et gardé le nectar, ton essence : ton ikigai, ta mission de vie, ta quête de Maître du Je(u) !

Simple, non ? 

Super utile pour trouver son métier de rêve.
Ou se reconvertir.
Et définitivement LA grande mode du moment.

Mais pas que !

Les pouvoirs secrets de l’Ikigai

L’Ikigai a guidé ma reconversion il y a 2 ans maintenant, après mon 3ème burn-out, en me permettant de trouver une quête inspirante, motivante, et à la croisée des mes super-pouvoirs et de ce que j’aimais et voulais faire pour sauver le monde (ou au moins sauver un maximum de Working Dead).

C’est en le remplissant qu’est né EfferveScience, que ma mission s’est précisée : 

Mon Ikigai EfferveScient, mon inspirAction de 2016

Et aujourd’hui encore, ce même Ikigai me guide dans ma quête. 
Il est encore au plus proche de ma mission, cette mission dont je ne me lasse pas, qui réunit mes passions, mes talents, et ce que je veux apporter au monde. 
Pour quelqu’un qui a tendance à se lasser d’un poste en un à deux ans (dédicace à mes amis zébrés), c’est déjà un tour de force ! 

Mais au-delà de cette expérience personnelle, l’Ikigai est aussi un outil fondamental de mes formActions et coachings, et de la sensibilisAction au burn-out. 

Parce qu’au-delà de la tendance, de cet effet de mode bien mérité, cet outil tire toute sa force de ses croisements. 
Et pas juste LE croisement central, non. 
TOUS ses croisements ! 

J’en dis plus dans ma formAction, mais remonte un peu, et regarde bien où se situe la « Profession »…. 

L’Ikigai n’est pas qu’un outil de reconversion. 
C’est aussi un outil de sensibilisAction. 
Et de stress-défense. 

Mission : sensibilisAction

AVANT le burn-out, l’Ikigai permet de mettre en lumière un mal-être au travail. 

C’est là que la position de la « Profession » prend tout son sens (ou pas hélas).
Si ton travail n’est pas au croisement de tess talents/super-pouvoirs et de ta rémunérAction, c’est qu’il y a un problème… (on en parle, des bullshit jobs ?)

Autrement dit : si ton travail ne te permet pas d’exprimer ce que tu sais faire, te réaliser, OU si tu exerces tes talents sans être rémunéré à leur juste valeur, c’est un « ikifail »… 

L’occasion de rebondir sur un nouvel ouvrage traitant de l’Ikigai. 
Son titre : « Trouver son Ikigai« . 
Il est signé Christie Vanbremeersch, inspirActrice en stress-défense & préservAction. 
Je l’ai aperçu il y a quelques jours, juste avant d’en lire la chronique de Diane Ballonad Rolland.

Le super bonus pédagogeek de ce livre, ce qui le différencie de la masse d’articles sur le sujet, c’est la trilogie de profils « ikifrustrés » définis par l’auteure, qui montrent bien tout le potentiel de sensibilisAction de l’Ikigai : 

  • Les « Ikifauchés » : vivent de leur quête… & d’eau fraîche…
  • Les « Ikennuyés » : typiquement le profil des bore-outés
  • Les « Ikistagnants » : en quête de sens, ce sont nos Working Dead, à haut risque de zombificAction…

Mais rassure-toi il y a aussi des Maîtres du Je(u), que l’auteure appelle les « Ikigâtés« .
C’est le but de ta quête 😉 
Dès aujourd’hui, ou bien… 

Mission : réorientAction 

APRES le burn-out, pour se relancer vers une nouvelle quête, une fois l’étape récupérAction franchie, en mode chat, c’est LE bon moment pour sortir sa cible, son outil ninjaponais préféré !

Quel meilleur moment que cette pause imposée pour faire le point sur ses talents, ses envies, ses super-pouvoirs, le sens de son job (ou son ab-sens) ?
Un acte de préservAction, pour t’éviter de repartir, souvent trop vite, dans ce job qui t’a déjà fait chuter, avec tout plein de retard accumulé, au risque de récidiver…

Que ce soit pour aménager son retour, revoir sa mission pour lui insuffler une dose de motivAction et un max de préservAction, ou définir une toute nouvelle quête de Maître du Je(u), l’Ikigai est une étape essentielle de la récupérAction 🙂 

Mais aussi… 

Mission : focalisAction 

Au-delà de son potentiel de stress-défense, avant comme après le burn-out, l’Ikigai est aussi un outil sensationnel pour tous les profils efferveScients, multipotes et autres esprits atypiques aux talents et intérêts multiples. 

Pourquoi ?

Mais pour trouver une quête à hauteur de leurs multiples potentiels bien sûr ! 
Un super terrain de Je(u) personnalisé où déployer sa cape rayée et exprimer tous ses super-pouvoirs…
… avant de bosser sur les limites et la préservAction, un autre grand défi pour les atypiques 😉 

Quand je te disais que l’Ikigai était un outil magique 😉 

Au centre de plusieurs quêtes existentielles.
A la croisée de tes multiples facettes de Maître du Je(u).
Chacun de ses cercles ouvre l’explorAction d’un univers de stress-défense et de préservAction ! 

 Et toi, quel est ton Ikigai ? 

Retrouve la matrice à compléter et fais le plein de stress-défense
dans ton guide gratuit « Burn-out les Règles du Je(u) » 😉 

Trouver sa vocation Ninja avec l'Ikigai

A toi de jouer, Maître du Je(u) !

Besoin d’aide ? 

Faisons équipe en mode Ninja !

En duo pour un accompagnement personnalisé,
ou en solo en commençant la quête dont tu es le héros
FAISONS EQUIPE !

Bonus NO PRESSION : Mission VS Passion

On pourrait voir dans l’Ikigai une nouvelle injonction de perfection, celle d’avoir un job parfait, idéal, épanouissant et bien payé. 

Mais on sait bien que ce n’est pas toujours le cas. 

Et quand bien même ça le serait, il resterait un gros travail à faire sur l’implication, les limites, le rapport au travail et le sur-investissement, car les métiers-passions et/ou métiers-vocations sont aussi à risque de burn-out. 

Et c’est ok, parce l’Ikigai est bien plus vaste qu’un simple job. 
On parle de mission de VIE
Ta quête personnelle. 

Qui n’est pas limitée à ton cadre professionnel. 

On peut s’épanouir en dehors du boulot, c’est même très fortement conseillé pour apprendre à se préserver 🙂 

Tout est une question de choix, et de perception, comme l’explique ici mon Maître EfferveScient David Lefrançois : 

Avec en bonus cette super étude de stress-défense @ infuser & diffuser :

80% de risque de burn-out en moins si on choisit de voir les côtés positifs de son travail.

C’est toute la force du « pourquoi ». 
Le pouvoir de la perception. 
Et du choix de sa direction. 

On peut très bien avoir un job alimentaire, pas forcément motivant, s’il finance nos passions & projets personnels.

On peut aussi apporter une dose de je(u) à son job, en mettant ses talents en avant, en proposant une initiActive pour donner plus de sens à sa mission, en profitant d’un temps pas forcément productif ni mobilisant cérébralement pour s’écouter un podcast, une formAction, et développer de nouveaux super-pouvoirs… 

Et si l’exercice semble impossible, ou trop difficile, il peut être temps de changer de poste 😉

Et tu sais quoi ?
Pour ça aussi l’Ikigai est un super outil !

Alors à toi de jouer, Maître du Je(u) ! 

Sandra Boré, Coach NeuroScientigeek certifiée en Neurosciences Appliquées

N’hésite pas à me contacter
pour faire le point sur ta situAction
le temps d’une séance découverte 😉 

Harry Potter & la Process Com

Harry Potter & la Process Com

On sort les baguettes, sa plus belle cape, on enfourche son balai : aujourd’hui on plonge dans l’univers d’Harry Potter ! 

Oui, mais pas que. 
Ce ne serait pas assez stress-défense….
(quoiqu’un bon « ridiculus »  en situAction de stress c’est top 😉 !)

Et pas toute seule non plus… #teaser

Avec mon invité Guillaume, de la chaîne Think Positive, on va prendre le train pour Poudlard  le monde merveilleux de la Process CommunicAction. Option stress-défense, bien sûr !

La Process Com et ses fiches perso

La Process Com, ou Process Communication, est un outil de communicAction et de classificAction de personnalités selon 6 profils, 6 fiches persos que j’ai découvertes via une vidéo particulièrement pédagoGeek… 

Prenons 6 personnes, attribuons-leur 6 fiches perso, et proposons-leur d’aller voir Star Wars. 

C’est parti pour un je(u) d(e) rôle, avec Guillaume de Think Positive à l’intrerprétAction : 

Alors question : est-ce qu’un de ces personnages te parle ? 

Plusieurs peut-être ?

Et oui, nous sommes loin d’être si facilement catalogables, MAIS j’ai adoré cette vidéo pour 3 raisons : 

  • Elle est à la fois ludique et pédagogeek
  • Elle m’a fait découvrir la Process Communication
  • Damned, je me suis assez vite reconnue en fait ^^ ! 

Alors je ne vais pas faire un cours sur la Process Com, déjà parce que je n’y suis pas habilitée, et parce que le sujet est bien trop vaste pour un article, mais  dans cette méthode j’aime beaucoup le classement en 6 fiches persos dont les noms en soit sont très parlants :

  • Rebelle
  • Travaillomane
  • Persévérant
  • Rêveur
  • Promoteur
  • Empathique

Comparé aux 16 types de personnalités du MBTI et à leur sigle façon « nom de code », certes très justes et très fins, c’est tellement plus clair ! 
Même si j’aime beaucoup le MBTI, et que je trouve les résultats bluffants de réalisme, surtout sur le site « 16Personnalities » qui propose un test gratuit et associe les profils à un nom (youhou !) ET des grosses références geek dans les exemples (j’adore !), j’ai toujours un mal fou à retenir et partager mon type…
(INTP ! C’est INTP ! Comme Neo de Matrix ou Abed de Community ^^  ! Et toi ?)

Et le fait est que quand j’ai découvert cette vidéo, et que j’ai commencé à faire des recherches sur la Process Com, déjà je me suis assez vite identifiée comme « Travaillomane », et surtout je me suis demandé s’il existait un lien entre les profils de la Process Com et le risque de burn-out. 

Et là, Ô joie, en infusant la question sur le site officiel de la Process Com, j’ai découvert qu’ils avaient étudié la question, ils ont même écrit les fiches perso des réActions de chaque profil face au stress ! 

Bien sûr j’aurais pu en faire un lien dans le groupe des Stress Fighters et m’arrêter là… mais pas avec l’univers de Guillaume ! Déjà parce que je voulais l’interroger sur Process Com VS burn-out, donc une interview s’imposait, mais aussi parce que quand il ne met pas son costume jaune pour faire pétiller les neurones des parisiens, Guillaume est entre autres collectionneur & revendeur de cartes Magic, passionné d’Harry Potter, et geek ultime 🙂 

Alors on a mis nos neurones en commun pour te proposer un petit outil ludique, Magic & pédagogeek… 

Enfourche ton balai, c’est parti pour… 

Harry Potter & la Process Com 

Parce qu’à l’école des Sorciers de la stress-défense on ne donne pas des cours classiques, cette nouvelle interview n’est pas qu’une interview, ni un panorama des différentes fiches perso de la Process Com, non non non. 

Ça, c’est pour les Moldus. 

Quand j’ai découvert la Process Com, j’ai demandé à Guillaume s’il y avait des personnages, des séries, des films qui permettraient d’incarner les différents profils, comme il l’a si bien fait dans la vidéo Star Wars. 

Histoire de faire de vraies fiches perso, façon je(u) de rôle 😉 
Avec des références qui parleraient à tout le monde, ou au moins au côté geek de la Force. 
Une illustrAction des 6 types de personnalités avec des personnages qu’on connait déjà…
Comme les références geek du test MBTI sur « 16Personnalities« 

Et c’est comme ça qu’avec mon micro-baguette, mon retourneur de temps et ma plume à papote, je t’invite dans l’univers efferveScient, plein de magie & de Magic de Guillaume : 


Un big SORRY auprès des promoteurs qui ont vu leur fiche Harry Potter se volatiliser
au cours des multiples montages/plantages/bug et remontages de cette vidéo…
(c’était un running gag, le fichier est une usine à gaz, il y aurait de quoi écrire un article entier sur le sujet !)

Envie d’en savoir plus ? 

C’est l’heure d’enfiler le Choixpeau, et on se retrouve pour les cartes Magic de nos 6 amis juste après 🙂 

Ton profil, ta Maison, ta stress-défense 

Alors Guillaume l’a bien dit dans l’interview, et c’est important de le rappeler : la Process Com n’est pas un outil d’étiquetage mais un outil de compréhension de soi et des autres, et d’aide à la communicAction.

Autre point important : nous sommes bien plus complexes qu’un simple profil, qu’une fiche perso, qu’un mot, aussi parlant soit-il parfois. En fait, nous sommes un mix de ces 6 personnages, dans des proportions variées et variables selon les périodes de nos vies, notre histoire, et les événements que nous sommes amenés à affronter. 

Bref : nous sommes nos Maîtres du Je(u). 

MAIS, et c’est là que la Process Com est extrêmement utile, et l’interview de Guillaume extrêmement précieuse, il y a des tendances de réactions au stress en fonction des profils. 

Mieux : sur le site officiel de la Process Communication, pour chaque profil on peut retrouver le type de réactions caractéristiques face à différents niveaux de stress, du stress léger au stress avancé, et même la forme que pourra prendre un craquage en cas de stress chronique excessif ! 

Quand on sait que le burn-out est le résultat d’un cumul de stress-chronique, et que LE défi de la préservAction est d’en détecter les signes pour éviter de sombrer, connaître son/ses profils devient un super outil de stress-défense pour détecter plus facilement son niveau de stress. Et donc le niveau d’oxydation de sa pile. 

Petit rappel (où on quitte l’univers d’Harry Potter pour celui tout aussi pédagogeek de Game of Thrones)

En savoir plus : RDV dans cet article

En fait c’est comme si la Process Communication te proposait des signaux personnalisés à surveiller en cas de stress chronique, plus ou moins marqué, et les gros warning d’alerte qui pourraient indiquer un burn-in, cette phase de stress aigu, en mode Tetris, qui précède le burn-out.

BurnOmetre, de l'oxydation au burnOut

Une vraie arme de Maître du Je(u) ! 

Alors justement, jouons ! 
C’est parti pour les fiches persos @ infuser & diffuser : 
(et je mets les promoteurs à la fin, tiens, comme ça ça vous rajoutera encore un petit suspens 🙂 )

Le Rebelle : Ron 

Retrouve les infos de Rebelle VS Stress sur le site officiel de la Process Com 

La Travaillomane : Hermione

Retrouve les infos de Travaillomane VS Stress sur le site officiel de la Process Com 

Le Persévérant : Rogue

Retrouve les infos de Persévérant VS Stress sur le site officiel de la Process Com 

La Rêveuse : Luna

Retrouve les infos de Rêveur VS Stress sur le site officiel de la Process Com 

L’Empathique : Hagrid

Retrouve les infos d’Empathique VS Stress sur le site officiel de la Process Com 

Et le Promoteur… : Drago

Retrouve les infos de Promoteur VS Stress sur le site officiel de la Process Com 

Si c’est pas Magic ça ?! 

Et tu sais quoi ?

Je trouve cet outil tellement précieux que j’ai eu envie de te proposer un « Kit de stress-défense pédagoGeek » pour l’occasion !

Ton kit de stress-défense pédagogeek en donAction libre

Tu y retrouveras :

  • ton e-book de stress-défense, « Burn-out les règles du Je(u),
  • un best-of des infographies de sensibilisAction…
  • ET les cartes Magic / Harry Potter / Process Com / stress-défense en format HD & animées ! 

Le tout contre une donAction libre sur Paypal ou en rejoignant la team des donActeurs sur Tipeee 🙂 ! 

Si tu es intéréssé(e), et si tu veux soutenir la sensibilisAction pédagogeek, RDV sur la voie 9 3/4 de ton choix(peau) :

Soutenir la sensibilisAction pédagogeek au burn-out : Teeem Tipeee(je me suis bien amusée sur les contreparties !)

ou donAction libre sur PayPal : 

Soutenir la sensibilisAction pédagogeek au burn-out : donAction libre

Et avant de conclure cet article, comme souvent beaucoup trop long (mais si tu es encore là c’est qu’il est intéressant, non ?!), une question, et une alerte. 

La question, tu l’auras deviné c’est : quel est, selon toi, ton profil dominant ? 
ET aussi : est-ce que tu es déjà passé(e) par la case burn-out ? 
(pour qu’on vérifie ensemble la corrélAction entre les profils et le risque de burn-out)

Et l’alerte, je vais l’écrire en gros :

Travaillomanes : S.T.O.P. !!!

Tu l’auras compris, la réponse à ma question d’origine est : oui, il existe un lien entre les profils Process Com et le risque burn-out. 

Et à ce je(u) de rôles, les travaillomanes sont les grands perdants. 
(tiens tiens, mais je suis travaillomane… hasard ? il semblerait que non…)

Avec cette question pesante, « suis-je compétente ? », qui oriente leurs actions, les travaillomanes ont tendance au sur-investissement, à la quête de SuperFection et à l’absence de limites… un cocktail détonnant qui peut vite amener droit dans le mur du burn-out… 

Et qu’on ne vienne pas me dire que le retourneur de temps d’Hermione est une solution… faire tenir 3 jours en 1, si ça peut être sexy sur le papier et intéressant pour jouer avec une intrigue, en réalité c’est épuisant ! 

N’en déplaise aux équipes RH et autres managers, « gérer son temps » ce n’est pas faire rentrer 2 jours en 1, ou refiler 3 postes à une même personne (CQFD)

Le mot magique c’est S.T.O.P

Se
Taire &
Observer
Patiemment

Observer ses signes de stress, de fatigue, de trop plein, d’épuisement…
Tous ces signes qui vont alerter qu’on en fait trop, qu’on va trop vite, trop loin, trop… trop. 
Et qu’il est temps de s’arrêter, et de ralentir. De faire un S.T.O.P.

En plus maintenant tu as des fiches de stress-défense super ludiques & pédagogeek pour détecter les signes 😉 !

Alors mission : préservAction !

The end. 

Harry Potter et la Process Com, une histoire de stress-défense

Alors, quelle est ta Maison, Maître du Je(u) ?

Pour retrouver les fiches de stress-défense Magic / Process Com / Harry Potter en HD
ET ton e-book « Burn-out, les règles du je’u) ET le best-of des fiches de sensibilisAction pédagogeek,
Télécharge ton « Kit de stress-défense pédagogeek »
contre une donAction libre sur Paypal ou en rejoignant la team des donActeurs sur Tipeee 😉 

Deviens un Maître du Temps

Deviens un Maître du Temps

Ah, le temps… 

Si on s’écoute, on en a jamais assez.
On en manque tous, toujours, tout le… temps. 

On court, partout, comme le petit lapin d’Alice.

Une course effrénée. 
Permanente.
Épuisante. 

Ce syndrome a un nom : l’accélérite aiguë.
Et cette accélérite vire à la pandémie ! 
Ce qui n’est pas sans lien avec l’épidémie de burn-out… 

Une brève histoire du temps… 

Le mot clé est : brève. 
Et illustrée.
Enfin sketchnotée plutôt. 
Ça tombe bien, c’était le World Sketchnote Day hier… coïncidence ? Ou pas.

Devenir un Maître du Temps, mode d’emploi,
avec les conseils efferveScients de David Lefrançois pour l’Institut des NeuroSciences Appliquées

Deviens un Maître du Temps : rapport au temps, accélérAction & préservAction, un sketchnote efferveScient

Un sketchnote @ infuser & diffuser librement, mission : sensibilisAction massive !
Si tu le souhaites, soutiens-moi par une donAction libre sur Tipeee 🖖

Tu l’auras compris, et surtout ressenti : la tendance est à l’accélérAction massive !

Une accélérAction en 3 étapes : les nouvelles technologies et l’économie capitaliste ont marqué le début de l’ère de l’instantanéité. Instantanéité qui s’est rapidement transformée en exigence : celle de l’immédiateté. 

On ne veut plus attendre ! 
L’impatiente que je suis n’ose même pas démentir… mais j’y travaille.  
C’est la dérive des messageries instantanées, chatbots, emailings massifs et autres technologies intrusives et générActrices de cette charge mentale qui nous pollue tant…. 

La conséquence de cette instantanéité, qui de nouveauté et opportunité est devenue exigence ?

On vit dans l’urgence. 
En permanence. 

Cette urgence qui était avant réservée à la médecine, aux « Urgences », est devenue générale, et généralisée.
Et le burn-out, initialement décrit dans la population médicale, touche maintenant tous les métiers sans exceptions. 
Il se répand parmi les mamans, les chômeurs, les étudiants, maintenant les écoles : une vraie pandémie. 

La raison : l’injonction au dépassement de soi

A l’extrême. 

Ce qui avant était un idéal est devenue une norme. 
« Super Héros » n’est plus un personnage de fiction, mais la base de nos fiches perso toujours plus exigeantes. 
Cette idéalisAction de soi est en grande partie liée à ces technologies de l’instantannéité, à grand coup de filtres du si bien nommé « Instagram« , dans des relActions aussi immédiates qu’éphémères et… urgentes. 

La boucle est bouclée.
Mais elle est bien trop serrée.
Elle nous étouffe. 
Nous épuise. 

Et si on relâchait la pression ? 

Deviens un Maître du Temps : rapport au temps, accélérAction & préservAction, un sketchnote efferveScientParce qu’il y a aussi des trucs sympa sur Instagram 😉 

Slow must go on : mission décélérAction 

Que faire face à ce rythme effréné ? Ces injonctions d’hyperperformance permanentes ? 

Ralentir bien sûr. 
Slow must go on.

Oui, mais pas que. 

Tout est une question d’équilibre.

Attentes VS ressources. 
Excitation VS sérénité.
Vitesse VS lenteur.

AccélérAction VS décélérAction.

A ton rythme.
Ton rythme de Maître du Temps.
Ton rythme de Maître du Je(u). 

Tu as le pouvoir de créer tes espaces de lenteur. 

Tes espaces de ressourcement. De rechargement. De récupérAction. 
MéditAction, respirAction, routine ninja, slow life, slow food, self-love… à la carte ! 
Parce que tu es ton Maître du Je(u). 

Mais que pour pouvoir suivre le rythme de ta partie, il faut savoir faire des pauses. 
Des S.T.O.P.
Se Taire & Observer Patiemment. 

La base de la préservAction. 
Et sans culpabilisAction 😉 
Parce que tu es ton Maître du Temps. 
Ton SIMS préféré.

Alors à toi jouer : c’est open pauses ! 
Mission : préservAction ! 
Prends soin de toi, vert l’infini… et au-delà !

The end. 

Un nouveau format d’article sketchnoté, où la sketchnote se suffit, avec quelques explicActions supplémentaires : le poids des mots, l’efferveScience des photos, et pour toi un contenu plus rapide @ infuser… & diffuser 😉 
N’hésite pas à me dire en commentaire ce que tu en as pensé 🙂 

BONUS : une sketchnote de Maître du Temps… en timelapse !

Résumer plus d’une heure de sketchnoting en une minute, pour parler de rapport au temps : si c’est pas méta ?!
Idéalement j’aurais voulu t’en faire une vidéo accélérée et commentée… mais comme tu le vois c’est flou… il va falloir que je rebosse mes réglages ! Mais rien ne se perd, voici déjà un petit teaser de ce projet de format 🙂 

Pour construire TA journée de stress-défense personnalisée,
avec TES moments de décélérAction et de slow must go on,
RDV dans la formAction Stress Fighter @ toute heure !