Mission Game of Thrown

Mission Game of Thrown

Dans le Monde Merveilleux de la sensibilisAction pédagoGeek, cet univers ludique où je te raconte des histoires de stress-défense et de Maîtres du Je(u), j’ai longtemps cherché LA référence en terme de burn-out. 

LA série, LE jeu, LE personnage qui les unirait tous, incarnerait mon message de sensibilisAction et contre les ténèbres les lierait ! (comme l’Anneau du Seigneur des Anneaux, pour paraphraser le message qui est inscrit dessus… quoi tu n’as pas fait elfique 2ème langue ?!) 

 Je cherche encore.

Difficile de trouver une incarnAction du burn-out d’un personnage qui ne soit pas trop simpliste, ou trop complexe, ou carrément psychotique… et qui en plus parle au plus grand nombre ! 

Tetris est une piste intéressante 🙂
Son accélérAction finale est une super illustration du burn-in, cet état annonciateur que burn-out is coming.
En plus tout le monde connait Tetris ! 
Sauf qu’en terme de contenu de sensibilisAction ça reste un peu léger… 

Je parle souvent des Working Dead, ces travailleurs en quête de sens qui se transforment en zombies… 
L’image du zombie est top pour expliquer les composantes du burn-out, notamment la phase de dépersonnalisation, ou déshumanisation, personne n’est d’accord sur le terme… alors que zombification ça parle à tout le monde ! 

Oui mais entre nous je suis pas fan des films de zombies… 
(oui j’avoue : je ne regarde même pas Walking Dead, bouuuuuuh !) 

Alors que Game of Thrones…  

Game of Thrones, bien plus qu’une série (de livres à la base, rappelons-le), bien plus qu’une histoire, est un univers (l’infini et au-delà). 
D’une complexité assez efferveSciente pour que j’y puise de quoi alimenter ma quête de Khaleesi des Stress Fighters ! 

Et la Khaleesi n’est qu’une image parmi tant d’autres qui servent mon message de sensibilisActrice.

Laisse-moi te guider dans l’univers de… 

Game of Thrown 

Rien que le titre est une invitAction au lâcher-prise 🙂 !!! 

Mais ce n’est qu’un début… 

Dans Game of Thrones on retrouve les Marcheurs Blancs, ces zombies décharnés qui sont une incarnAction de ce qui peut être le burn-out (oui, quand on passe du côté obscur, c’est moche)

Et on en entend parler de ces Marcheurs Blancs… des saisons entières que Winter is coming…
C’est comme le burn-out, on en parle tout le temps, en tout cas de plus en plus, mais on disparaît dès qu’il nous touche, occupés que nous sommes à récupérer de s’être zombifié… 

Et là c’est comme dans Game of Thrones : on sait jamais sur qui ça va tomber ! 

D’ailleurs c’est une bonne synthèse quand on parle de burn-out : you know nothing. 
Comme des Jon Snow en puissance, on ne comprend pas quand ça nous arrive, et si on parle de plus en plus de burn-out, et de dépression, les messages de base pour reconnaître le burn-out, et surtout lui échapper, sont encore dilués et souvent erronés… 

Et pourtant, tout est dans Game of Thrones ! 

La trilogie des signes à surveiller. 

La Garde, celle qui surveille les Marcheurs Blancs pour les empêcher de nous envahir. 
Des burn-out watchers en quelque sorte, qui sont là pour détecter les signes et empêcher l’invasion de l’épidémie. 

La Khaleesi, qui après être passée par 3 fois à travers les flammes décide de guider son armée (de Stress Fighters).
Ses dragons, qui peuvent être destructeurs ou protecteurs, pour peu qu’on sache les apprivoiser… comme le stress. 

Des potions aussi, des poisons, des pierres magiques, de la stress-défense, des résurrections, des conflits, de la stratégie, mais aussi de l’informAction, cette informAction qui est la première arme de sensibilisAction massive. 

Comme quand on découvre les origines de Jon Snow, qui tout d’un coup ne know plus nothing mais retrouve le pouvoir de la Khaleesi, celui de dompter les dragons, celui de lâcher prise et d’assumer son rôle de Maître du Je(u) et de digne descendant des… mais je n’en dirais pas plus (oops, tu ne savais pas ? je n’ai pas dit quelles origines cela dit…) 

C’est tout ça, et bien plus encore, que je te propose d’explorer, et de conquérir, le temps d’un atelier-conférence efferveScient… 

Mission Game of Thrown le 29 mars 

J’aurai le grand plaisir, et la fierté un peu aussi, d’animer un atelier-conférence de stress-défense dans ZE place to geek de Paris, le Dernier Bar avant la Fin du Monde  !!!
 
Et plus précisément dans LA salle Game of Thrones du Dernier Bar ! 
Une salle entièrement décorée dans l’univers Game of Thrones, juste pour nous, avec sa déco spéciale et son trône de fer, réservée juste pour les Stress Fighters !
 

Avec un format spécial pour l’occasion, mi atelier mi conférence de sensibilisAction,

Et surtout plein de stress-défense ludique et pédagogeek pour échapper aux dragons !!!

De quoi te donner encore plus envie de rejoindre l’aventure, mais aussi de quoi transférer à ton voisin grognon ou ta voisine ronchon avant qu’ils ne se transforment en Marcheurs Blancs 😉

C’est le 29 mars, on va affronter des dragons, des Marcheurs Blancs, concocter TA potion personnalisée de stress-défense, et devenir insensibles aux flammes du burn-out, comme la Khaleesi ! 

Ça va être efferveScient ! 

Dis, dis, tu viens ?!

A toi de jouer, Maître du Je(u), et surtout : prends soin de toi  !

Pour devenir un vrai Stress Fighter et échapper aux Marcheurs Blancs,
Retrouve-moi le 29 MARS pour « Mission game of Thrown » !

PS : si tu as dans tes proches et/ou collaborActeurs des personnes pour qui Winter is coming, et que tu crains qu’ils se transforment en Marcheurs Blancs, rends-leur service en leur transférant cet article, ou directement en les invitant le 29 mars 😉 

PPS : bien sûr  ma vision est simplifiée, mission vulgarisAction ! il faudrait un méta-univers efferveScient pour traduire toute la complexité du burn-out et parler à tous les Stress Fighters… mais n’est-ce pas ce que je suis en train de construire avec EfferveScience 😉 ?! 

La quête dont tu es le héros, de A à Zèbres !

La quête dont tu es le héros, de A à Zèbres !

Quand j’ai quitté le salariat, après mon 3ème burn-out (enfin quand j’ai été évacuée du salariat plutôt…), je savais que je n’y retournerai pas. 
Que je n’avais plus la force. 
Et que j’étais trop frustrée, aussi, en entreprise. 
Surtout avec mon dernier poste…. 

Quatre postes en un, et plus du tout de créActivité ! 
Ou comment se prendre un mur en 2 mois…

J’étais détruite physiquement, et complètement perdue pour la suite de l’aventure. 
Je savais ce que je ne voulais plus…
Oui mais j’allais faire quoi ?

Et là, une super synchronicité m’a fait découvrir l’Académie Zérolimite !
(ou AZ pour les intimes, voire A Zèbres pour les efferveScients) 

L’Académie Zérolimite, c’est LA formAction qui m’a donné le mode d’emploi de ma nouvelle vie ! 

Et j’ai une super nouvelle : l’Académie qui rouvre ses portes aujourd’hui ! 
(et pour la dernière fois avant au moins 2 ans, Martin ayant d’autres aventures efferveScientes qui l’attendent)

J’avais une idée efferveSciente déjà, celle d’infuser & diffuser mes idées ! 
Moi l’étudiante compulsive, toujours en train d’apprendre de nouvelles choses, passionnée et curieuse, efferveSciente ! 
Oui, mais apprendre sans partager, sans que ça ne serve à personne, pourquoi faire ? 

Et BIM, révélAction !!! 

J’ai découvert le monde de l’infopreneuriat !

Une vie remplie de sens, de partage et d’efferveScience !

Accroche ta ceinture, on va décoller vers l’infini et le Zérolimite ! 

 

Aucun travail ne mérite que tu t’épuises pour lui. 

Que tu rejoignes ou non l’aventure, je t’invite+++ à regarder les 4 vidéos offertes pour découvrir de nouvelles vocActions de Maîtres du Je(u), et surtout pour écouter Martin Latulippe te parler d’humanisation de l’ère numérique et d’infopreneuriat, de comment partager tes connaissances, tes compétences, pour faire un vrai changement impactant ! 

Tu sais, cette frustration qu’on peut avoir en entreprise quand on a plein d’idées et l’envie de tout changer mais qu’on passe pour une perturbActrice, ou pire qu’on se retrouve à gérer des tonnes de projets… avant de s’épuiser. 
Et on oublie la reconnaissance bien sûr, même si l’intrapreneuriat gagne de plus en plus de terrain (et c’est génial !), c’est encore assez souvent mal vu… mais c’est fini ! 

Grâce à l’Académie Zérolimite, et à sa série de vidéos gratuites, j‘ai compris ce que je pouvais apporter en tant qu’infopreneuse et formActrice.

J’ai trouvé ma mission, la sensibilisAction pédagogeek au burn-out. 

J’ai surtout compris combien cette formation était un véritable antidote pour tous les Working Dead en quête de sens, qui ont été massacrés par un des 3 B-O… 

Les 3 B-O ? C’est la trilogie de méchants qui nous offre un aller simple à Zombieland. ExplicAction ? 
Dans la famille des B-O j’appelle : Burn-Out, l’épuisement, Bore-Out, l’ennui, Brown-Out, l’absurde… tous plus vicieux et destructeurs les uns que les autres… A sortir du je(u) pour devenir un Maître du Je(u) !

STOOOOOOOOOOOOOOP ! 

Si tu te reconnais dans le portrait robot du Working Dead en quête de sens, qui erre dans les couloirs du métro, vers un job qui ne lui correspond plus, avec des vampires énergétiques (clients, collègues, patrons qui se nourrissent de l’énergie des autres), des attentes énormes, des demandes absurdes, des objectifs inatteignables, zéro considération, des horaires de dingues, ou des journées vides, absurdes, démotivantes, il FAUT que tu entendes Martin Latulippe te parler d’humanisAction de l’ère numérique !

Un monde efferveScient où tu peux écrire ta propre quête de Maître du Je(u) ! 

Une académie de A à… Zèbres

La formAction de Martin est une source d’inspirAction pour tous les Working Dead en quête de sens, mais pas que… Les premières victimes des burn & brown out sont mes confrères à rayures, ces zèbres et multipotes qui s’épuisent à donner du sens et des valeurs à des jobs qui n’en ont pas toujours, tout en cultivant un « masque de normalité », ce « faux-self » qui nous coûte tellement en énergie… 
Pour en savoir plus sur nos amis rayés je te renvoie sur le site de mon amie Lara, académicienne elle aussi, avec qui je partage de l’humour, des neurones… et des rayures bien sûr !

Les atypiques sont les premiers touchés par le burn-out, comme les canaris dans les mines, détecteurs du mal-être et de l’absurdité, ils sont les premiers à tomber… Et pourtant ces « serial learners », toujours en train d’apprendre de nouveaux sujets et de nouvelles compétences ont tellement à transmettre !

Si seulement j’avais appris plus tôt qu’il y avait d’autres voies que le salariat… et si en plus on m’en avait donné les clés… L’Académie Zérolimite c’est tout ça, et plus encore !

Laisse-moi te raconter une histoire… 

Mission : InspirAction 

Mon année 2016 a été magique, j’ai changé de monde, d’univers, tu l’as vu avec ma célébrAction : le blog, l’e-book, les rencontres, la team, la formAction, les conférences, plein de beaux projets en maturAction… 

2017 a été une parenthèse enchantée entre la formAction de coaching neuroscientigeek de David Lefrançois, les ateliers et conférences, l’opportunité d’intervenir en écoles, avant le monde du travail, et l’arrivée de mon Mini Geek 🙂 

Je n’aurais JAMAIS pu faire tout ça aussi vite sans les précieux conseils de l’Académie Zérolimite, qui m’a guidée pas à pas, de A à Z !

Ecris ta quête vert l’infini et le Zérolimite avec l’Académie !


Avec l’Académie j’ai trouvé mon style, ma voix, ma team. J’ai eu la chance d’avoir un timing parfait entre mon burn-out #3 et la découverte de Lyvia, puis de l’Académie Zérolimite de Martin Latulippe, grâce à Olivier Roland.

Olivier que j’ai eu la chance de rencontrer aux 3 jours de live de l’Académie, ainsi que mon Maître EfferveScient David Lefrançois, dont j’ai suivi la formAction de coaching en neuroscience et qui m’a donné les clés de la préservAction, qui me permettent de faire de super équipes de Maîtres du Je(u) entre mes conférences, mes formActions et mes clients ! 

Le burn-out n’a qu’à bien se ternir, la Khaleesi arrive ! 

Et tout ça grâce à l’AZ et tout son contenu efferveScient ! 

Mission : InformAction 

Mes amis entrepreneurs connaissent bien mon « carnet magique », mon précieuuuuux !

Mon carnet de notes de l'Académie Zérolimite : mon précieux !

Que ce soit en networking, en conférence, en atelier, avec mon mastermind, il n’y a pas UNE question qu’on m’ait posée qui n’ait pas trouvé sa réponse dans ce carnet ! 

Et le carnet, ce n’est qu’un élément dans la trilogie de ressources de la formAction ! 

Mes ressources Zérolimite

En plus des notes des quelques 160+ vidéos (oui, oui, tu as bien lu !), il y a les supports des cours, la mise en pratique sur ton projet, et le cahier du LIVE, ces 3 jours de folie où tu rencontres plein d’inspirActeurs et de futurs collaborActeurs !

Sans parler de l’accès à vie aux mises à jour de la formation, l’accès à toutes les conférences de toutes les conférences des lives de l’Académie, l’accès aux principaux ouvrages des intervenants (si tu veux récupérer tous les livres de mon Maître EfferveScient David Lefrançois c’est l’occasion 😉 ), au groupe privé pour demander des conseils toutes promos confondues… et aux belles collaborActions qui vont forcément se mettre en place 🙂 

Mission : CollaborAction

Martin le dit lui-même : 

Le défi de l'Académie Zérolimite

C’est vrai que la formation est… dense ! Mais je n’ai jamais vu une formAction aussi complète et bien structurée, il m’a littéralement appris mon métier, avec assez de matière pour qu’une boulimique de l’apprentissage comme moi trouve réponse à toutes ses questions !

Je présente l’Académie en tant qu’Académicienne convaincue ET partenaire du lancement (ce qui veut dire que je touche des sous à chaque vente, soyons transparents entre nous), et pour ça j’ai envie de te proposer une expérience particulièrement efferveSciente de l’Académie de A à Zèbres !

J’adorerais te donner l’accès à mon carnet (c’est vrai ça, quand est-ce qu’on fera des carnets papier avec des Ctrl+F dedans ?!), mais rassure-toi la formation est tellement bien conçue que tu auras toutes les fiches récapitulActives qui vont bien pour te guider à chaque étape de l’aventure 😉 

Oui mais on peut vite être perdu(e) ou découragé(e) devant une formAction aussi dense, et tout l’univers des possibles qui va s’offrir à toi si tu rejoins cette belle aventure ! 

C’est pour ça que je te propose qu’on fasse équipe le temps de cette belle épopée de l’AZ, avec deux séances d’inspirAction efferveSciente pour t’aider à tracer ton chemin vert l’infini et le Zérolimite ! 

Comme une séance découverte de coaching, mais encore plus ciblée et stratégique, pour te propulser vers ta nouvelle quête et te guider dans l’efferveScience de la formAction de Martin !

Au début de l’aventure, pour faire le point sur ta situAction, ton projet, et te guider dans l’efferveScience de la formAction, et quand ton projet aura pris forme, pour une analyse efferveSciente et les conseils pour passer aux prochaines étapes de l’histoire dont tu es le héros 😀 ! 

Et parce la quête vert l’infini et le ZéroLimite est une vraie quête de Maître du Je(u), je ne peux pas te laisser commencer l’aventure sans commencer TA quête de Stress Fighter, ma formAction de Stress Fighter pour t’armer contre le stress dans ta nouvelle vie !

Comment faire ?
C’est simple : rejoins la formAction en utilisant mon lien partenaire, et je t’enverrai l’accès à ma formAction de Stress Fighter, avant de se planifier nos 2 séances pour décoller vert l’infini et le zérolimite ! 

Parce que l’AZ c’est top, mais du côté efferveScient de la force c’est encore mieux 🙂 

A toi de jouer, Maître du Je(u) !
Profite des 4 vidéos gratuites & fais le plein d’inspirAction !

DestinAction l’Académie Zérolimite, vert l’infini & au-delà !

 

La mécanique burn-out

La mécanique burn-out

Objectif mini-article, maxi-infos @ l’occasion de la diffusion du documentaire « La Mécanique burn-out » hier dans Le Monde en parle sur France 5 (le lien envoie sur le replay, moi je dis ça…)

A la réalisAction : Elsa Fayner, une journaliste indépendante. 

En un mot : BRAVO ! 

Un excellent documentaire, objectif, neutre, et de très bonnes interventions des experts !
J’ai même eu un gros pincement de cœur sur le ‘Il n’y avait personne à mon départ’
Elle a bien choisi les titres clés qui touchent et résonnent pour les victimes aussi…

Et j’ai « profité » de ma soirée « Sans Valentin » (déplacement pro)  pour sketchnoter le documentaire en live : 

La mécanique du burn-out, un documentaire efferveScient d'Elsa Fayner

De rien 🙂
La team donActeurs c’est par ici  😉 

Si je devais avoir une seule remarque (quand même, sinon c’est pas drôle…) : un petit grincement de dents sur le burn-out expliqué comme une « dépression » au moment de la courbe du stress (même principe que « mes » piles).
Mais on parle bien ici de LA seconde de décompensation elle-même, cet effondrement, ce moment « ON-OFF » où la victime s’effondre. 
Et dans ce cadre c’est finalement assez juste et bien expliqué ensuite, notamment dans le débat qui a suivi l’émission

LE problème c’est que cette image de dépression, finalement claire dans le contexte du documentaire, à été reprise massivement dans la communication officielle du documentaire, et encore sur le replay

Le burn-out n’a pas d’existence médicale.
Il s’agit d’une dépression, particulièrement brutale.
Présentation du documentaire sur le site de France 5

NON.

Juste : NON.

Hors contexte, on ne peut pas dire que le burn-out « est » une dépression. 

Un burn-out non pris en charge, qui s’installe dans la durée, peut évoluer vers un « état dépressif ».
Notamment parce que le cortisol accumulé va détourner une partie des précurseurs des neurotransmetteurs du bien-être, entraînant des symptômes dépressifs, mais aussi parce que le burn-out en entamant profondément l’estime de soi et les différents domaines de vie peut effectivement déboucher sur une dépression.

Mais ce n’est pas obligatoire déjà, et surtout : le burn-out n’est PAS une dépression. 

La Haute Autorité de Santé l’a d’ailleurs bien confirmé dans son dernier rapport

La prescription d’un traitement antidépresseur est uniquement recommandée dans le cadre de ses indications (troubles anxieux, troubles dépressifs).
La HAS

Soit : 

NON, le burn-out n’est pas une dépression, donc on arrête de donner des antidépresseurs !
Moi, dans mon analyse efferveSciente dudit rapport

Et pour avoir testé les deux, en bonne expérimentActrice que je suis, le burn-out sans l’option dépression, en l’occurrence mon troisième, est tout aussi douloureux physiquement, mais plus « facile » à gérer moralement… (bon aussi parce que j’étais en terrain connu au bout de 3 burn-out) 

Si les deux passent par une phase « Chat », il est bien plus facile de se projeter vers de nouveaux projets et de nouvelles quêtes quand on n’a « que » le burn-out… même s’il faut bien sûr attendre que ses neurones reviennent et que le corps puisse suivre (je ne suis pas un exemple niveau rythme…) 

Bref, je pourrais faire un article sur la différence entre burn-out et dépression…
(j’en dis plus dans le level 2 de ma formAction de Stress Fighter si tu veux aller plus loin) 

La mécanique du burn-out, un documentaire efferveScient d'Elsa Fayner

Revenons au documentaire : il est très juste, sensible, très proche du ressenti d’un burn-out, et surtout Elsa Fayner a su choisir des témoignages très représentatifs des victimes de burn-out. 

Les articles le mettent finalement peu en avant, mais le burn-out est la « maladie » du don, un syndrome qui est avant tout symptôme d’attentes excessives et de ressources insuffisantes. 
Une situation caractéristique des professionnels de santé, des acteurs du milieu associatif, des agriculteurs, des religieux aussi, toutes ces classes finalement peu citées dans les articles généralistes qui ne parlent souvent que des cadres en détresse, ces Working Dead en quête de sens… 
Et pourtant, et le documentaire le dit bien : le burn-out peut toucher tout le monde. 
Une histoire de Maîtres du Temps… qui auraient perdu les clés du Tardis… 

Seul point noir : cette association entre burn-out et dépression.
Pas dans le documentaire, certes. Mais dans la communication associée.
Une image malheureuse qui a été reprise par de nombreux articles de la presse généraliste… 

D’où cette petite mise au point. 

Mais j’ai cru ne rien avoir à dire, à part diffuser ma sketchnote 😉

Donc : RESPECT. 

#gg

La mécanique du burn-out, un documentaire efferveScient d'Elsa Fayner

Pour encore plus de clés sur la mécanique burn-out,
et pour faire le plein de conseils de stress-défense :

Télécharge ton guide gratuit « Burn-out, les règles du Je(u) » !

Les Crapauds Fous, ces Maîtres du Je(u) !

Les Crapauds Fous, ces Maîtres du Je(u) !

Dans la famille des animaux efferveScients, après les zèbres, je demande les… CRAPAUDS !

Mais pas n’importe quels crapauds… 

Les Crapauds Fous  !!

– Au secours, elle a encore cramé une pile !
– Burn-out maternel tu crois ? 
– Va savoir, on dirait qu’elle a craqué

Noooooon, attends, je t’explique ! 

Les Crapauds Fous, c’est l’initiActive d’une trilogie d’InspirActeurs :

  • Thanh  Nghiem, pollinisActrice en chef, qui est passée des grandes entreprises à une quête de sens collaborActive et inspirante, et fédère la communauté des Crapauds Fous
  • Cédric Villani, mathématicien efferveScient, incubActeur et vulgarisActieur de génie, qui allie la pédagogie à la diplomatie pour infuser & diffuser les idées de demain, 
  • Florent Massot, éditeur à l’efferveScience XXL, dont la mission est la diffusion d’idées pour changer le monde

Nos 3 mousquetaires ont posé les bases d’un changement collaborActif. 

Incarnés par des Crapauds Fous !
(parce que pourquoi pas ?!)

Laisse-moi te raconter leur histoire… 

Mission : explorAction !

Les Crapauds Fous, c’est avant tout une histoire d’explorActeurs. 

Et de préservAction aussi.

Ce sont des crapauds qui n’ont pas voulu suivre les masses.
Ce flot de crapauds qui chaque année, à la saison des amours, migrent pour se reproduire.
Au même endroit. Par le même chemin. Toujours.
Sauf que parfois une route s’est invitée sur le trajet.
Et là, paf le crapaud !
Pire : paf LES crapauds !
C’est de l’écrasement massif…
(oui je sais cette histoire n’est ni drôle ni inspirante pour l’instant, mais reste encore un peu)

… mais …

Mais il y a des crapauds qui échappent à l’hécatombe. 
Des crapauds réfractaires, libres, divergents…
De ceux qui n’écoutent pas le GPS et préfèrent tracer leur propre chemin 🙂 

On les dit fous…
Mais eux survivent. 

Mieux : ils montrent la voie.
Une nouvelle voie.
Celle du changement.
De la préservAction.

Crapauds Fous 1 : 0 Crapauds Ecrasés

Fin de l’histoire ?

Et non, il manque un grand méchant dans cette histoire. 
Un côté obscur. 
Cette Force brutale qui va écraser nos armées de crapauds conditionnés est en fait triple. 

3 grands méchants, 3 fléaux, une trilogie de tsunamis, que présente Thanh Nhiem, du centre de ce tapis rouge qui a diffusé tant d’idées inspirantes, d’idées à infuser & diffuser : 

Un TEDx que je t’ai sketchnoté pour l’occasion : 

Ces crapauds fous qui ouvrent la voie pour sauver l'humanité

De rien 🙂 
La team donActeurs c’est par ici 😉 

Une trilogie de tsunamis donc :

  • Climatique et environnemental, le tsunami écologique 
  • ManipulAction et post-vérité avec les fake news…
  • DésinformAction qui vient parasiter et pervertir le tsunami technologique de l’intelligence artificielle

Des tsunamis qui sont de véritables cancer de notre planète déjà, mais aussi de nos esprits, ces esprits zombifiés par la (dés)informAction massive, les sollicitActions permanentes, noyés dans une horde de crapauds… 

Mais mais mais, ça ne te rappelle rien ? 

Des crapauds écrasés aux crapauds cramés… 

Quand j’ai découvert les Crapauds Fous grâce à Merci Alfred (merci, Alfred !), bien sûr l’histoire m’a inspirée. 

Surtout avec ce genre d’accroche :

 » Ils sont baveux, verts et gluants, mais les crapauds ont tout de même une chose à nous apprendre. Chez eux, seuls les plus fous survivent. »

ET avec Cédric Villani dans la team d’inspirActeurs !
C’est un peu le totem des créActifs atypiques, Cédric VIllani, pour les esprits efferveScients à base scientiGeek comme moi en tout cas #jesuisfan 🙂 

Avec Cédric Villani, pour présenter mon e-book de stress-défenseLa semaine dernière, quand j’ai présenté mon guide de Crapaud Fou « Burn-out les règles du Je(u) » 
à Cédric Villani, à l’occasion d’une dédicace… et d’un « Go for it! » qui booste la motivAction !

Mais cette histoire de crapauds fous n’existerait pas sans ces hordes de crapauds-zombies massivement écrasés. 
Des hordes qui ressemblent furieusement à l’invasion des Working Dead… 

Tous ces crapauds-travailleurs pris dans la routine métro-boulot-dodo, dans une grisaille permanente, qui ont oublié après quoi ils couraient, ou désespèrent de le trouver un jour une quête qui redonnera du sens à cette traversée. 
Ou les crapauds-zèbres hypersensibles, utopistes et souvent trop investis qui s’effondrent écrasés & épuisés en même temps qu’il brûlent leurs belles rayures… ou les révèlent dans l’incendie 😉 

Dans cette grande marche des crapauds, j’ai été écrasée 3 fois. 
3 burn-out.
3 tsunamis.
A chaque fois plus violents…
Et pourtant, j’étais retournée sur le même trajet.
Par ce même chemin.
Pour rechuter, encore.

Mais plus maintenant.

Comme les Crapauds Fous, j’ai dévié. 
Après 3 burn-out, j’ai voulu arpenter une autre voie. 
Une voie qui montrera la voie, je l’espère. 
Pour épargner d’autres crapauds.
Toujours plus de crapauds.
Et leur éviter de se faire écraser. 
Tracer leur chemin, leur voie, leur quête

Découvrir les Crapauds Fous, c’était comme découvrir mon atypisme, mes rayures. 
Retrouver un troupeau, des cohortes d’inspirActeurs chimériques.

Un efferveScient mélange de zèbritude, d’abeilles, d’araignées, de crapauds !
De guépards aussi, puisque j’ai retrouvé dans le collectif Thierrry Brunel, esprit efferveScient au service du bien-être des adultes sensibles et doués au travail, avec Arielle Adda dans un livre que je te recommande++
Avec une part de colibri aussi, bien sûr…

Pour ensemble se dire que nous sommes peut-être « fous », mais nous ne sommes pas seuls 🙂 
Et de la même façon que nous, hypersensibles, somme les indicActeurs de la santé des entreprises, premières victimes que nous sommes de l’épidémie de burn-out, peut-être aussi seront-nous aussi les initiActeurs du changement. 
Vert l’infini, et au-delà. 

Et avec le recul, je me pose cette question : qui sont les fous, dans cette histoire ? 

Quand je me faisais écraser, encore et encore, je n’étais qu’un cerveau, épuisé, déconnecté de me sensations.
Puis je me suis écoutée, enfin.
Et c’est mon GPS intérieur qui m’a soufflé d’aller ailleurs. 
Pour ma préservAction. 
Et pour montrer la voie.
Celle de la sensibilisAction.
Celles des Stress Fighters.
Celle des Crapauds Fous
Celle des Maîtres du Je(u). 

Pour en savoir plus sur cette initActive efferveSciente, RDV dans la mare des Crapauds Fous !

Le plein d’informAction, d’inspirAction et de collaborAction.
Qui a donné naissance à un Manifeste.
Celui d’un appel à l’action pour un nouveau monde. 
Un monde où plus aucun crapaud ne se fera écraser. 

Et pour augmenter mon impact de Crapaud Fou, après avoir créé une guilde Stress Fighters sur facebook, je pars maintenant en croisade dans la plus grande autoroute des Crapauds Pro : LinkedIn, avec le groupe « Stress Fighters VS Burn-out » !
C’est ma façon à moi de contribuer un peu plus à la cohorte « stress-défense » des Crapauds 🙂 
(ça et mes sketchnotes… et des dessins aussi 🙂 )

Quelle sera la tienne ? 

Ces crapauds fous qui ouvrent la voie pour sauver l'humanitéUn sketchnote, un Manifeste du Crapaud Fou, une Terre Happy : la combo parfaite 🙂

A toi de jouer, Maître du Je(u) ! 

Crapauds Fous & Stress Fighters : mission collaborAction !

(ça c’est quand je m’amuse avec la Slate que j’ai reçue de Papa Nowel aka mon chéri)

Sinon en contribution plus impactante les Stress Fighters EfferveScients, qui colonisent facebook depuis plus d’un an,
on maintenant envahi la marre la plus riche en crapauds burn-outés : LinkedIn ! 

Pour nous rejoindre RDV dans « Stress Fighters VS burn-out » sur Linkedin !

Ikigai : ton Je(u) ninJaponais

Ikigai : ton Je(u) ninJaponais

C’est la déferlante, l’invasion, il est partout…

Non, pas le burn-out ! (en tout cas pas cette fois)

L’ikigai !

Ikikoi ?

I-KI-GAI 

Ikigai : ta mission de vie

Mais mais mais, c’est QUOI l’Ikigai ?

Un outil ninjaponais pour trouver sa mission de vie.
On parle aussi de raison de se lever le matin.
Mais motivé(e), pas en mode zombie 😉 

Un outil @ retrouver dans cette nouvelle vidéo pédagoGeek : 

Je te l’avais présenté en 2016, quand il m’a montré la voie vers l’infini et au-delà la créAction d’EfferveScience. 
Et depuis quelques mois c’est l’efferveScience : non seulement c’est un de mes articles les plus lus, mais je vois régulièrement resurgir mon Ikigai personnel sur Pinterest et LinkedIn… et je trouve ça génial ! 

Parce que l’Ikigai est un outil simple, visuel, ludique, et extrêmement puissant. 
Et surtout un outil qui donne du sens, parfait pour définir sa quête du Maître du Je(u) ! 

L’occasion de te reparler de l’Ikigai, 2 ans après, parce que cet outil est bien plus puissant qu’il n’y parait… 

Le principe est simple : une cible, toi, tes forces, tes super-pouvoirs, du kif, et au centre, ta mission de vie. 

Trouver sa vocation Ninja avec l'Ikigai

Reprenons, parce que cet outil est magique !
(au moins autant que mes cartes Magic / Harry Potter / Process Com / stress-défense 😉 ) 

4 ingrédients : 

  • Ce que tu aimes
  • Tes super-pouvoirs
  • Ton job (ce pourquoi tu es payé)
  • Ce dont le monde à besoin

Et au centre de tout ça, une fois que tu as bien mélangé et gardé le nectar, ton essence : ton ikigai, ta mission de vie, ta quête de Maître du Je(u) !

Simple, non ? 

Super utile pour trouver son métier de rêve.
Ou se reconvertir.
Et définitivement LA grande mode du moment.

Mais pas que !

Les pouvoirs secrets de l’Ikigai

L’Ikigai a guidé ma reconversion il y a 2 ans maintenant, après mon 3ème burn-out, en me permettant de trouver une quête inspirante, motivante, et à la croisée des mes super-pouvoirs et de ce que j’aimais et voulais faire pour sauver le monde (ou au moins sauver un maximum de Working Dead).

C’est en le remplissant qu’est né EfferveScience, que ma mission s’est précisée : 

Mon Ikigai EfferveScient, mon inspirAction de 2016

Et aujourd’hui encore, ce même Ikigai me guide dans ma quête. 
Il est encore au plus proche de ma mission, cette mission dont je ne me lasse pas, qui réunit mes passions, mes talents, et ce que je veux apporter au monde. 
Pour quelqu’un qui a tendance à se lasser d’un poste en un à deux ans (dédicace à mes amis zébrés), c’est déjà un tour de force ! 

Mais au-delà de cette expérience personnelle, l’Ikigai est aussi un outil fondamental de mes formActions et coachings, et de la sensibilisAction au burn-out. 

Parce qu’au-delà de la tendance, de cet effet de mode bien mérité, cet outil tire toute sa force de ses croisements. 
Et pas juste LE croisement central, non. 
TOUS ses croisements ! 

J’en dis plus dans ma formAction, mais remonte un peu, et regarde bien où se situe la « Profession »…. 

L’Ikigai n’est pas qu’un outil de reconversion. 
C’est aussi un outil de sensibilisAction. 
Et de stress-défense. 

Mission : sensibilisAction

AVANT le burn-out, l’Ikigai permet de mettre en lumière un mal-être au travail. 

C’est là que la position de la « Profession » prend tout son sens (ou pas hélas).
Si ton travail n’est pas au croisement de tess talents/super-pouvoirs et de ta rémunérAction, c’est qu’il y a un problème… (on en parle, des bullshit jobs ?)

Autrement dit : si ton travail ne te permet pas d’exprimer ce que tu sais faire, te réaliser, OU si tu exerces tes talents sans être rémunéré à leur juste valeur, c’est un « ikifail »… 

L’occasion de rebondir sur un nouvel ouvrage traitant de l’Ikigai. 
Son titre : « Trouver son Ikigai« . 
Il est signé Christie Vanbremeersch, inspirActrice en stress-défense & préservAction. 
Je l’ai aperçu il y a quelques jours, juste avant d’en lire la chronique de Diane Ballonad Rolland.

Le super bonus pédagogeek de ce livre, ce qui le différencie de la masse d’articles sur le sujet, c’est la trilogie de profils « ikifrustrés » définis par l’auteure, qui montrent bien tout le potentiel de sensibilisAction de l’Ikigai : 

  • Les « Ikifauchés » : vivent de leur quête… & d’eau fraîche…
  • Les « Ikennuyés » : typiquement le profil des bore-outés
  • Les « Ikistagnants » : en quête de sens, ce sont nos Working Dead, à haut risque de zombificAction…

Mais rassure-toi il y a aussi des Maîtres du Je(u), que l’auteure appelle les « Ikigâtés« .
C’est le but de ta quête 😉 
Dès aujourd’hui, ou bien… 

Mission : réorientAction 

APRES le burn-out, pour se relancer vers une nouvelle quête, une fois l’étape récupérAction franchie, en mode chat, c’est LE bon moment pour sortir sa cible, son outil ninjaponais préféré !

Quel meilleur moment que cette pause imposée pour faire le point sur ses talents, ses envies, ses super-pouvoirs, le sens de son job (ou son ab-sens) ?
Un acte de préservAction, pour t’éviter de repartir, souvent trop vite, dans ce job qui t’a déjà fait chuter, avec tout plein de retard accumulé, au risque de récidiver…

Que ce soit pour aménager son retour, revoir sa mission pour lui insuffler une dose de motivAction et un max de préservAction, ou définir une toute nouvelle quête de Maître du Je(u), l’Ikigai est une étape essentielle de la récupérAction 🙂 

Mais aussi… 

Mission : focalisAction 

Au-delà de son potentiel de stress-défense, avant comme après le burn-out, l’Ikigai est aussi un outil sensationnel pour tous les profils efferveScients, multipotes et autres esprits atypiques aux talents et intérêts multiples. 

Pourquoi ?

Mais pour trouver une quête à hauteur de leurs multiples potentiels bien sûr ! 
Un super terrain de Je(u) personnalisé où déployer sa cape rayée et exprimer tous ses super-pouvoirs…
… avant de bosser sur les limites et la préservAction, un autre grand défi pour les atypiques 😉 

Quand je te disais que l’Ikigai était un outil magique 😉 

Au centre de plusieurs quêtes existentielles.
A la croisée de tes multiples facettes de Maître du Je(u).
Chacun de ses cercles ouvre l’explorAction d’un univers de stress-défense et de préservAction ! 

 Et toi, quel est ton Ikigai ? 

Retrouve la matrice à compléter et fais le plein de stress-défense
dans ton guide gratuit « Burn-out les Règles du Je(u) » 😉 

Trouver sa vocation Ninja avec l'Ikigai

A toi de jouer, Maître du Je(u) !

Besoin d’aide ? 

Faisons équipe en mode Ninja !

En duo pour un accompagnement personnalisé,
ou en solo en commençant la quête dont tu es le héros
FAISONS EQUIPE !

Bonus NO PRESSION : Mission VS Passion

On pourrait voir dans l’Ikigai une nouvelle injonction de perfection, celle d’avoir un job parfait, idéal, épanouissant et bien payé. 

Mais on sait bien que ce n’est pas toujours le cas. 

Et quand bien même ça le serait, il resterait un gros travail à faire sur l’implication, les limites, le rapport au travail et le sur-investissement, car les métiers-passions et/ou métiers-vocations sont aussi à risque de burn-out. 

Et c’est ok, parce l’Ikigai est bien plus vaste qu’un simple job. 
On parle de mission de VIE
Ta quête personnelle. 

Qui n’est pas limitée à ton cadre professionnel. 

On peut s’épanouir en dehors du boulot, c’est même très fortement conseillé pour apprendre à se préserver 🙂 

Tout est une question de choix, et de perception, comme l’explique ici mon Maître EfferveScient David Lefrançois : 

Avec en bonus cette super étude de stress-défense @ infuser & diffuser :

80% de risque de burn-out en moins si on choisit de voir les côtés positifs de son travail.

C’est toute la force du « pourquoi ». 
Le pouvoir de la perception. 
Et du choix de sa direction. 

On peut très bien avoir un job alimentaire, pas forcément motivant, s’il finance nos passions & projets personnels.

On peut aussi apporter une dose de je(u) à son job, en mettant ses talents en avant, en proposant une initiActive pour donner plus de sens à sa mission, en profitant d’un temps pas forcément productif ni mobilisant cérébralement pour s’écouter un podcast, une formAction, et développer de nouveaux super-pouvoirs… 

Et si l’exercice semble impossible, ou trop difficile, il peut être temps de changer de poste 😉

Et tu sais quoi ?
Pour ça aussi l’Ikigai est un super outil !

Alors à toi de jouer, Maître du Je(u) ! 

Sandra Boré, Coach NeuroScientigeek certifiée en Neurosciences Appliquées

N’hésite pas à me contacter
pour faire le point sur ta situAction
le temps d’une séance découverte 😉