Le job idéal n’est plus une quête en soi. 
C’est une quête de soi. 

Le job idéal on ne le cherche plus : on le crée. 

Bienvenue dans l’ère de l’infopreneuriat avec Antoine BM ! 

Choisir la liberté avec Antoine BM 

J’ai eu le grand plaisir d’interviewer Antoine BM, inspirActeur d’un monde où nous pouvons tous créer et partager de la valeur. 
Il les appelle les Makers, je parle d’EfferveScience programmée, c’est l’ère de la créAction de contenu et du partage d’information ! 

Ce que j’admire chez Antoine c’est sa perspicacité et son rapport sain et lucide à l’éducation et à l’entrepreneuriat. 
Dans une vidéo que je partage régulièrement à mes jeunes coachés, il pose déjà les bases des règles du je(u) de la création de job.
Format trilogie. Et qui rappelle beaucoup l’Ikigai… 

Mais au-delà du mode d’emploi de la création de job c’est une démonstration de stress-défense qu’Antoine offre dans son approche entrepreneuriale et dans notre interview. 

A l’heure de l’épidémie de burn-out nous sommes nombreux à s’essayer à l’entrepreneuriat pour quitter le salariat
Parfois avec de superbes projets, parfois avec une vision plus floue, mais toujours avec ce déficit d’énergie qui va nous poursuivre au moins 18 mois après un burn-out (oui il faut au moins 18 mois pour récupérer physiquement d’un burn-out, souvent plus quand on a mis longtemps à s’arrêter ou qu’on a récidivé…)

Autant dire que l’entreprise entrepreneuriale, avec toutes ses nouvelles compétences et connaissances à emmagasiner peut vite être périlleuse et usante au sortir d’un burn-out… mais pas avec Antoine !

C’est parti pour un échange efferveScient qui te donneras les clés de la liberté ET de la stress-défense pour mettre plus de je(u) dans ton job : 


Retrouve l’univers d’Antoine, ses contenus et formActions
Merci à L’Extra Life Café pour son accueil dans son antre du Je(u) 
(et un grand MERCI à Damien de Mixage en Home Studio qui m’a aidée à nettoyer le son de l’interview)

Tu as bien lu : Antoine gagne sa vie en envoyant un mail par jour ! Résultat d’une explorAction raisonnée des différents média qui s’offrent aux infopreneurs, du blog aux vidéos en passant par les réseaux sociaux, terrains de je(u) bien trop vastes et nombreux pour les aborder de front… et pourtant combien d’infopreuneurs s’épuisent à vouloir changer le monde en 3 jours…
(toute ressemblance avec un certain cerveau efferveScient serait totalement fortuite 🙂 )

Et si c’était simple de se lancer ? 

Créer son job mode d’emploi 

Ce n’est pas moi qui l’ai dit : créer son job part de soi.
De toi.
De tes talents.
De tes passions.
Et d’une demande aussi, sinon ça s’appelle une mission, oui c’est plein de sens mais bosser sans être payé.e c’est vite épuisant et frustrant. 
Et c’est tout.
De vraies règles du je(u). 
Mission implémentAction ! 

Le nouvel Ikigai format triforce : quel est ton pourquoi

Et oui, tu auras reconnu les ingrédients de l’Ikigai, encore plus dans ma version Triforce qui te permet de révéler et faire fructifier ton diamant intérieur 😉 

Un Ikigai basé sur ses envies, ses talents, et son expérience. 
Un Ikigai pour révéler ton diamant intérieur : ta mission, ton je(u), ton pourquoi. 

Pour le reste… construire des contenus, proposer de la valeur, réajuster. 
Mettre du je. Mettre du jeu. Et recommencer. 

Avec le recul, je réalise que j’ai passé BEAUCOUP de temps sur ma mission, la sensibilisAction au burn-out, au point d’avoir rangé mes crayons et ma casquette créActive pour proposer aussi ce talent dans mon éventail efferveScient… aveuglée par ma mission j’étais. 
Et j’ai refait mon Ikigai, en testant la version Triforce justement. 
Pour réaliser que j’étais passée à côté de la partie conception pédagogeek et sketchnoting comme partie prenante de mon activité, et même diamant intérieur. Au service de la sensibilisAction au burn-out oui, pour mes contenus notamment, mais pas que. 
De l’art de passer à côté de ses talents… 

C’est aussi cette prise de recul que m’a permis la NeuroBusiness School, et les contenus d’Antoine, en mettant en avant l’importante d’identifier et proposer ses talents. Pas juste offrir, non, construire des produits et services et les mettre en vente.

C’est la base de l’entrepreneuriat, mais aussi bien souvent un énorme point de blocage pour les entrepreneurs (et leur trop fréquent syndrome de l’imposteur) : de l’art de monétiser ses talents pour s’épanouir à travers sa mission et en faire une vocAction… 

Et toi, quel est ton talent, Maître du Je(u) ?

Retrouve la matrice de l’Ikigai et mes conseils de préservAction
dans ton guide gratuit « Burn-out, les règles du Je(u) » !

Trouver sa vocation Ninja avec l'Ikigai