J’ai eu le grand plaisir d’interviewer Marion Arbona, pratiquante et enseignante de la tradition taoïste Da Xuan depuis 12 ans, pour mieux décoder le burn-out et sa renaiSens pour plus d’équilibre et d’écologie.
 
Que nous dit l’approche taoïste sur le burn-out ? Comment impacte-t-il le corps ? Et surtout comment en revenir et (re)trouver l’équilibre, la sérénité et l’énergie ?
 
Ce sont quelques-uns des points que nous allons explorer ensemble, sans oublier une trilogie de trésors à découvrir dans cette interview efferveSciente à découvrir ici : 
 
 
 
Explorons un peu plus loin les clés partagées par Marion…
 

Un perpétuel été

Le burn-out est un incendie, c’est comme vivre en été toute l’année : attention à la surchauffe !
 
 
Dans un écho très direct avec mon article sur la neurosymphonie de la SURvie le burn-out et une quête illusoire de productivité permanente, au détriment des phases de repos et de régénération. 
L’invitation est de se poser et se reposer pour continuer à avancer.
 
Un warning particulier pour nos amis atypiques quand les idées bourgeonnent et fleurissent au printemps : ça peut vite partir dans tous les sens !
 
 

Les saisons dans la tradition taoïste sont au nombre de 5 : on a des phases de transitions, dites « intersaisons », entre chaque saison. Le printemps est celle du renouveau, l’été du lancement et de la productivité, l’automne du déclin et l’hiver du marasme, pour faire le parallèle avec le cycle du changement du Hudson

Nous avons besoin de phases hivernales de repli sur soi pour nous régénérer. 

Il y a une temporalité à respecter, les cycles sont saisonniers et journaliers : notre objectif c’est l’équilibre ! 
 

Objectif équilibre

Objectif équilibre… entre travail et repos !
Ca semble LA base et pourtant on est dans une injonction à toujours performer dans une « productiv’été » qui ne peut pas persister toute l’année, en tout cas pas sans repos.
 
Un schéma très parlant de L’Optimisme pro, qui rappelle la métaphore de l’élastique d’Art-mella :
 
L’énergie est un capital, il faut la préserver et l’entretenir.
Qu’elle soit innée ou acquise, l’énergie a besoin d’être régénérée. 
 
 
Forcer en permanence c’est aller vers le découvert : le burn-out est un découvert d’énergie.
Les substances aidantes vont puiser dans l’inné, mais trop puiser c’est s’épuiser, et se couper de ses trésors intérieurs. 
 
 

Une trilogie de trésors

L’invitation après le burn-out est de se régénérer par une pratique quotidienne qui va alimenter les 3 trésors : corps – souffle – esprit.
 
Les 3 trésors que l’on explore dans le programme Impulsion
Le secret ? La pratique, et une forme de discipline aussi.
Comme le dit si justement le professeur de Marion, Serge Augier (auteur de nombreux ouvrages)
« Si on le fait, ça marche.
Si on le fait pas, ça marche pas. »
Serge Augier Urban Daoist
Sans oublier de modéliser nos amis à poils, que ce soit Ekanta qui nous a rendu visite ou la chienne de Marion qui calque son rythme sur les saisons :
 
 
L’invitation est de suivre son rythme, de reconnecter à son corps, d’observer son esprit et de jouer avec le souffle, la clé pour passer d’états subis à des états choisis, que ce soit en Théorie PolyVagale ou dans la tradition taoïste Da Xuan : mission respirAction, mais aussi mission méditAction à découvrir avec Marion !
 
Pour retrouver Marion sur son site, découvrir son univers, télécharger son guide gratuit et explorer ses programmes c’est ici (je vous recommande++ Impulsions que j’ai suivi et sketchnoté).
Pour rejoindre le groupe facebook « Vivons les saisons » : : sur Instagram : : sur LinkedIn