J’avais un autre article en brouillon sur le sujet de l’entrepreneuriat et du Mythe du (Super)Héros MAIS suite à plusieurs échanges de mails je vais faire un premier partage ici, histoire d’arrêter de perdre mon temps en mails et MP (ou plutôt en gagner en partageant publiquement ma réponse, car il va être question d’impact ici) 😊

Est-ce que je pense vraiment vivre de mon activité de coaching à mes tarifs actuels (comprendre pas en mode « coaching VIP » à plusieurs centaines voire milliers d’euros la séance) pour « multiplier par 10 mon temps libre, et transmettre mon message en créant de l’impact dans le monde » 🤨 ?!
(je cite un mail reçu récemment, il était marrant)

QUESTION : est-ce qu’on peut vraiment (se) (faire) croire que c’est par du coaching individuel qu’on va maximiser son impact sur le monde et faire porter le plus largement son message 🤪 ?!!

Chacun sa réponse bien sûr, la mienne est clairement : NON.

Ma mission est de sensibiliser massivement au burn-out.

Et si j’ai ajouté la case coaching à mon activité indépendante je suis avant tout formatrice et conceptrice pédagogique.

Ou maintenant, dans la novlangue : infopreneure.

En tant que salariée j’ai contribué à former plus de 5000 médecins et professionnels de santé (oui il existe des médecins qui connaissent le burn-out et savent le distinguer de la dépression, l’accompagner et le prévenir).

C’est bien mais c’est trop peu, et surtout je n’atteignais pas le grand public : ma grande frustrAction et le pourquoi de ma reconversion et de la naissance d’EfferveScience.fr

Avec EfferveScience je pense avoir atteint environ 20000 personnes, entre mes articles, conférences, ateliers, formActions et coachings, chiffre que je devrais doubler avec mes projets des mois à venir : pour moi c’est parfait 😎

Certaines interventions sont payantes, d’autres non mais à très fort impact. Certaines personnes prendront des formations, d’autres des ateliers/conférences, certains des coachings, et d’autre rien car ils auront retiré assez de valeur de mes interventions, et là encore c’est OK 😊

Donc clairement le coaching n’est pas mon vecteur d’impact le plus massif, même s’il est le plus personnalisé et direct avec les ateliers de petits groupes.

Alors oui c’est gratifiant de voir l’impact que l’on peut avoir sur la vie d’une personne en souffrance en l’accompagnant sur son chemin au fil des séances et recevoir des témoignages enjoués MAIS mon critère de sélection de projets sera toujours l’IMPACT : par rapport au temps investi combien de personnes je vais impacter, et c’est ce qui va déplacer mon curseur de tarifs entre contribution bénévole et prestation VIP, et c’est OK pour moi (après chacun fait ce qu’il veut en fonction de ce qui l’anime, évidemment) ☺️

J’ai la chance d’être très au clair avec la valeur que j’apporte, et de ne pas avoir de syndrome de l’imposteur sur ma thématique de prédilection, mais je peux comprendre qu’il soit tentant de conditionner sa valeur aux formations achetées ou à combien on facture ses séances, un levier massivement actionné par les coachs de coachs et autres vendeurs de rêve et formules marketing toutes faites, et c’est regrettable, car c’est (re)donner à l’autre le pouvoir de déterminer sa valeur. Une logique très salariée en réalité, à part qu’on a la main sur ses augmentations, mais en laissant le pouvoir à ses clients sur combien on gagne à la fin du mois.

Car payer un coaching 5000, 10000 ou 20000 € n’a jamais garanti un flux de clients constant, l’abondance permanente et une maison au soleil (à part peut-être pour les coachs de coachs, le secteur semble lucratif), en tout cas pas si c’est pour appliquer une formule toute faite qui ne partirait pas de toi et de tes motivActions profondes 💎

(en revanche oui sortir une telle somme peut lever des freins à l’action pour mettre une activité sur les rails, mais il y a d’autres leviers plus fun et écologiques en réalité).

En plus là encore c’est selon moi donner trop de pouvoir à la personne qui t’accompagne.

Les coachs sont des révélActeurs, le POWER est déjà en toi💎

C’est un long déconditionnement et une quête de je(u) permanente, et c’est justement pour pouvoir contribuer massivement que je ne veux plus faire de coachings longs individuels et que je transmets ces clés dans POWER et pas dans des coachings individuels 12 séances : ce n’est pas assez impactant d’accompagner une personne à la fois sur ces formats d’accompagnements longs, ou les infos ont besoin de faire le chemin et où je tiens à ce que tu puisses avancer à ton rythme.

A la place j’apporte les notions via une formAction et je réponds aux questions dans un groupe et/ou en direct pour les questions et les plus sensibles, et tu es libre de suivre ton chemin à ton rythme, ce qui est esentiel après un burn-out (si ça t’intéresse c’est ici).

Et oui le tarif (de lancement) est ridicule mais c’est justement parce que mon activité ne repose pas que sur le coaching ou mes formActions que je peux choisir des prix avec lesquels je suis alignée pour mes offres grand public : c’est ma liberté, et ça me permet de continuer à proposer mes accompagnements les plus complets en laissant l’espace-temps à mes autres projets 🤩

En fait à défaut d’avoir (re)connu le burn-out, les entreprises participent déjà à rendre la sensibilisAction au burn-out accessible au plus grand nombre à travers mon business model, et chacun à son niveau contribue à me permettre de continuer mon aventure efferveSciente et ma quête de je(u) : ça me convient parfaitement, c’était mon objectif, il est atteint 🎯

Je pourrais continuer encore longtemps, car c’est un partage public donc selon mes critères assez impactant mais un article is coming, et je dois justement finaliser mon atelier en entreprise de demain : quand ma mission devient vocAction 🤩

C’est en tout cas un beau rappel du pourquoi de ma promo de rentrée sur Objectif FormAction : je croyais ce monde de l’infopreneuriat ZéroLimite mais j’en vois de plus en plus les failles et perversions et c’est regrettable, encore plus quand on fait commerce des rêves de reconversion des « brûlés du travail » que j’accompagne 😕

D’où mon tarif spécial qui passe ce programme de l’infini (et au-delà) à un warning plus réaliste pour alerter sur les promesses irréalistes et injonctions à payer toujours plus quand il « suffit » de (re)mettre du je(u) et d’entretenir ta flamme intérieur, ton POWER, l’énergie qui te permet de porter ton projet et de continuer à avancer (code PROMORENTREE jusqu’au 30 septembre pour découvrir le tarif en question : j’aime bien les chiffres symboliques) 💡

Quant à moi ça va sans dire, mais visiblement mieux en le disant : 

C’est important d’être au clair avec comment on veut contribuer ou pas… et là aussi chacun sa recette, chacun ses règles du Je(u) 🙂

Belle journée à tous, et arrêtez de donner aux autres trop de pouvoir sur vos rêves : objectif Je(u) 🖖