Ce matin j’ai vécu une scène très bizarre : mon copain m’a préparé en urgence une attestation, pendant que je préparais mon Mini Geek pour l’école, pour que je puisse aller racheter des sacs poubelles.
 
(oui j’ai l’art de l’entrée en matière, j’ai suivi la Masterclass de Bernard Werber moi)
 
Au-delà de l’absurdité je ne me suis jamais sentie aussi perdue entre « La zone du dehors » et « Papers, please », sur fond de 1984 😐
 
Puis alors que j’étais à court de blocs de feuilles j’ai vu un truc qui m’a déchiré le cœur : on a le droit d’acheter de quoi travailler, mais plus de quoi jouer.
(enfin les enfants, les animaux si… mais mon cerveau n’arrive pas encore à interpréter cette information…)
 
Si ma première pensée face aux crayons et cahiers a été « chouette on peut quand même continuer à créer », quand mon regard a dérivé vers ce tout petit bout de rayon « jouets » condamné mon cœur s’est serré. 
 
J’ai eu l’impression de voir cristallisés ces conditionnements qui ont fait que j’ai collectionné les burn-out comme des Pokemon, à défaut de m’autoriser à jouer 🔥🔥🕯
(et si j’ai level up dans l’écoute et le respect de mes besoins faire quelque chose « d’inutile » reste encore très compliqué…)
 
Alors j’ai fait le seul acte de rébellion qui m’a semblé juste : je suis allée dévaliser mon bureau de presse-papeterie, parce que j’ai ce POWER de remonter facilement mes états(ET mes stocks de carnets bien sûr, on ne se refait pas)  📚
 
Mais pas que. 
 
 
Ma proposition ?
 
Du je(u), toujours !
 
 
J’ai eu besoin de poser une action ludique, aussi imparfaite soit-elle, voire une trilogie !
 
Elle permettra peut-être je l’espère d’allumer quelques sourires et de faire comprendre le POWER de la TPV, mais aussi parce qu’elle m’a aidé à remonter l’espère de « gouffre » qui s’est ouvert en moi quand j’ai vu ces fournitures à côté de ce petit espace joué condamné…
 
Parce que ce POWER est précieux, et que je ne voulais pas jouer seule, surtout en ce moment, ça m’a inspiré un « jeu pour remettre du je(u) » 🤩
 
Mais pas que… 
 
 

A toi de jouer : ton état, ton histoire

C’est parti, que ce soit dans ta tête, en commentaire, dans un partage, dans un carnet ou sur un papier… à toi de choisir, zéro injonction que du je(u) 😊
D’ailleurs je vais prendre ma voix de coach à côté pour t’accompagner et te décoder l’exercice 🙂 
 
 
Si cette période était :
🎥 Un film :
📖 Un livre :
♟ Un jeu :
 
Si tu bloques c’est ok, tu peux prendre autre chose : une série, une chanson, un aliment, un animal… 
Là je suis en train de t’ancrer dans ton état dominant du moment. Et pour la suite je vais me taire pour que tu puisses laisser venir les réponses… et ressentis. 
 
Maintenant cite-moi :
 
🔴 3 choses qui te sidèrent en ce moment :
◾️
◾️
◾️
 
🟠 3 choses qui t’énervent ou t’effraient en ce moment :
◾️
◾️
◾️
 
🟢 3 choses pour lesquelles tu éprouves de la gratitude :
◾️
◾️
◾️
 
Je n’ai volontairement pas mis le « en ce moment », il peut être bloquant, et c’est ok ça veut dire que tu es plutôt sur du dorsal ou du sympathique pour l’instant, ne force pas 🙂 
 
Félicitations, tu viens de remonter les 3 états de la Théorie PolyVagale !
 
❤️ Le dorsal figé qui te paralyse en cas de danger mortel
🧡 Le sympathique de lutte ou fuite de danger/peur/colère
💚 Le vagal ventral de la (re)connexion à soi et aux autres
 

Tous sont ok, et là pour te préserver, mais je ne comprends pas pourquoi les politiques et les médias s’acharnent à cultiver cette spirale « dorsal-sympathique » dont on sait qu’elle est affreusement stressogène et épuisante, physiquement ET mentalement 🌪

Avec ce partage je voulais te dire que tu as le POWER de (re)mettre du je(u), à ton niveau, sans injonction et sans pression 💞

Si tu regardes ta trilogie de départ elle t’évoque quelle perception ?
Sidération ? Colère ? Peur ? Confiance ?

Et est-ce que tu savais que tu peux jouer avec ?

En TPV on appelle ça la « corégulation« , et elle est magnifiquement illustrée ici  ⚫️⚫️🙂

 
Tu as le POWER d’être une petite balle jaune dans ce monde, tout comme tu as le POWER de choisir de ralentir et de rester au calme (mais on ne le dit pas assez)
 
 
C’est mon bébé, mon flambeau, ma mission, mais c’est aussi notre terrain de je(u) à tous, et je n’ai jamais ressenti aussi profondément combien il était essentiel que ce matin ❤️🧡💚
 
A nous de jouer, ensemble ⚫️⚫️🙂
 
A mon tour !
 
🎥 Un film : Le pianiste
📖 Un livre : La zone du dehors
Un jeu : Papers, Please
 
La réflexion sur les états est propre à chacun.e, par expérience je préfère ne pas vous influencer 😉
 
LA question c’est est-ce que ta trilogie traduit un état qui soit plutôt choisi (ressourçant, motivant, inspirant) ou subi (stressant, oppressant) ?
 
Ici c’était moi dans mon dorsal avec des touches de sympathique… et c’est ok, mais c’est pas là que je veux m’éterniser 👻
 
Maintenant quelle serait la trilogie (en 5 volumes, comme ça tu peux choisir) qui t’aiderait à cultiver le POWER du je(u) en te mettant des étoiles dans les yeux 🤩 ?
 
🎥 Un film :
📖 Un livre :
♟ Un jeu :
🏔 Un lieu :
🎼 Une chanson :
 
Pas de pression, juste une invitation à identifier tes ressources préférées au fil de tes découvertes, celle qui sauront d’apaiser 🙂 
 
Just. Doux. It. 
 
Et sinon ?
 
J’arrive pas à dire si cette histoire de sac poubelle est mieux ou pire que cette passion pour les rouleaux de PQ, mais ça ne va pas nous empêcher de continuer à jouer ! 
 
 

On réécrit l’histoire ? 

 Je te partage une idée qui a poppé ce matin chez le buraliste-papeterie : et si on réécrivant 2020 ?
 
Toujours sur le principe que c’est notre état qui écrit l’histoire on s’est dit que ce serait sympa d’acheter des agendas 2020 pour réécrire l’histoire en mode « journal créActif » 🤩
 
A un client qui demandait s’il aurait des agendas 2021 il a dit qu’il pouvait aussi lui vendre du 2020… puis moi et mon cerveau… bref : effervescience ordinaire 😊
 
Zéro injonction bien sûr je lance juste l’idée, ça peut aussi être un simple dessin sur une feuille du moment que c’est juste et fun pour toi 😊💡🦚
 
Alors oui cette idée peut semble énorme : elle me plait dans le concept, je voulais la partager, parce qu’on récolte ce que l’on s’aime… 
 
Mais plus simplement, et si ça résonne plus pour toi, tu peux aussi jouer à lister ce qui fait que tu es Extra-Ordinaire, ce qui te rends Super, tes réalisActions, tes célébrActions, et les mêler avec tes rêves et en vie, ce qui te maintient « en vie », et les mixer dans un collage/dessin/montage :
 
 
LA clé : c’est que comme en vrai le corps et sa perception de confiance ont biiiiiiien plus d’impact que ton cerveau il est beaucoup plus puissant et impacter de se reconnecter à tes réussites pour pouvoir te projeter dans tes projets futurs 🤩
 
Un genre de « vision & realisAction board » en quelque sorte pou encore plus de POWER (et ça joue sur les recettes du flow et du bonheur qu’on retrouve dans POWER)
 
Je sème l’idée, ça peut être une jolie pause créActive, et je te donne RDV dans le 3ème jeu… 
 
 

Tu as le POWER… du Je(u) ! 

Une image qui circule beaucoup en ce moment : celle de Catherine Testa qui a illustré ce qu’on contrôle ou pas en ces temps instables :
 
 
L’inspirAction et la quête de je(u) en pratique : Nicolas Verdot des Décoincés du Crayon a rebondi sur LE dessin de Catherine Testa avec ce que l’on contrôle ou pas en ces temps instables pour en proposer une version atelier #decoincesducrayon 🎯
 
LA base de toute quête de je(u) : s’approprier les outils pour y (re)mettre du je(u), et pour ça la facilitAction graphique a un vrai POWER ! 
 
L’objectif : s’approprier l’outil pour en faire SA version personnalisée, du pur Objectif Je(u), mais aussi LA clé de sa gestion énergétique et du lâcher prise 🧫🖖🔋
(c’est vrai ça Nico on n’a pas pensé à la boîte de Pétri, pourtant en crise sanitaire ça fait sens… avec des ptits virus autour pour ce qu’on contrôle pas 🤪)
 
Tu veux jouer aussi 🤓 ?
 
Ok j’ai 3 niveaux pour toi :
 

🎮 Level 1 : tu reprends le visuel de Catherine avec TA version de ce que tu contrôles / ce que tu ne contrôles pas 🎯

 

🎮 Level 2 : tu trouves ton interprétAction personnelle, une représentation visuelle qui TE parle à toi

Par exemple moi c’était un petit « Groot », parce que « Groot » il est « grounded » et focus sur lui (bon un peu trop, mais tu vois l’idée) ET il est résilient 🌱🍃🌳 
 
 
Il est pas trop mignon ce petit Groot ?
On dirait le bonsaï d’HappyRespi quand on aime jouer avec la cohérence cardiaque… 
 

Level 3 : tu peux aller plus loin dans l’exercice et rajouter un cercle intermédiaire ou mettre du je(u)

Si tu connais mes contenus stress-défense tu auras peut-être relevé que l’exercice ressemble beaucoup au cercle d’influence qu’on utilise pour crééer son terrain de je(u) dans « Mission Game of Thrown » :
 
 
Ce cercle c’est celui de la « zone d’influence » (sur la « zone du dehors »), celle qui te permet d’exprimer ton POWER dans le monde sans te brûler les ailes… 
(trouver sa juste place pour contribuer au monde sans s’épuiser en tombant dans la surcharge mentale ou sous le coup des critiques, un vrai challenge écologique)
 
 
Ta mission ensuite : cultiver ton terrain de je(u), ta zone de contrôle (ou de maîtrise, le terme peut être plus doux en ce moment, choisis ce qui est juste pour toi) 🌱
Sachant que c’est ok de trouver ça difficile avec ce reconfinement, car l’énergie y est très différente 🦠
 
A nous de jouer, ensemble 🖖
 
 
 
Avec un cadeau pour jouer avec ton énergie :
 
Entre la gorge et le cœur : la voie de la (re)connexion, la voie vagale, vert l’infini et au-delà ✨💚🌟
(très intéressant pour défiger les fascias – la Trame – d’un dorsal subi)
 
Ou si te sens l’envie et le besoin de bouger : 
 
(un outil plus sympathique pour connecter à l’harmonie)
 
Et bien sûr l’idée est de trouver ton énergie et tes couleurs : 
 
Alike : différent comme toi. 
Une invitAction à réveiller tes couleurs et ton haut potentiel ✨💚🌟