J’ai un message à partager. 

Tellement important qu’il a déjà été par 3 fois supprimé. 

Symptomatique. 
Décevant. 
Mais rien n’arrête une idée 😉 

Aujourd’hui je vais te parler du burn-out entrepreneurial. 
Mais aussi du burn-out maternel, et de la super combo, le burn-out mumpreneurial.
(les mamans entrepreneures, team rejointe il y a 9 mois maintenant, il pousse vite le petit dragonneau…)
Car ils sont très liés dans leurs mécanismes & particularités.  

Et non, le burn-out n’est pas que professionnel, contrairement au cadre que fixent les premières définitions officielles… qui ont le mérite d’exister, et tout ce qui existe peut évoluer, c’est la prise de conscience qui est le pas le plus difficile, le reste est un chemin plus ou moins long… comme le burn-out. 

C’est parti pour un voyage dans les contrées obscures du burn-out entrepreneurial. 
Celles où on peut vite s’éteindre dans l’indifférence & l’ignorance générales… 

Et parce que si l’article de concerne ton temps est particulièrement précieux, tu peux choisir de me lire, de m’écouter, ou de me regarder 😉 

Ecoute-moi :

(tu peux aussi me retrouver sur iTunes)

Regarde-moi :

Lis-moi :

Ce burn-out solitaire… 

Je ne vais pas faire un énième cours sur le burn-out, c’est déjà l’histoire de mon site 🙂 

Les 3 choses à savoir sur le burn-out, sur tous les burn-out :

  1. C’est un épuisement qui est la conséquence d’un stress chronique
  2. Il est toujours lié à des attentes trop élevées par rapport à nos ressources
  3. Et le plus difficile est de savoir le détecter et s’arrêter à temps. 

Règle bonus : se répéter régulièrement ces 3 règles. 
Ou leur version Mogwaï.

Les règles mogwaï du Stress Fighter (on comment ne pas se transformer en méchant Gremlins ou en Working Dead)
Parce qu’on oublie vite… 

Et on se retrouve vite avec un Bullet Journal surchargé, une to do list qui n’en finit pas, 

Hier, j’ai partagé mon désarroi de Khaleesi des Stress Fighters qui se sent bien plus armée face aux dragons avec ses crayons que face au harcèlement de sa banque… mon plus grand vampire énergétique actuellement, mais pas le seul, c’est un peu la Khaleesi contre les vampires en ce moment… 
Dans un facebook live du groupe des étudiants de l’Académie Zérolimite j’expliquais combien je me sentais perdue, alors que mon activité commence à avoir une vraie viabilité financière, et c’est cool, mais juste assez pour me priver de mes indemnités quand l’argent gagné couvre tout juste mes frais d’avocate et ma future formAction de stress-défense, à tenir face à cette pression qui n’en finissait pas. Ce fameux stress chronique. Celui qui peut conduire au burn-out. 

Attentes.
Ressources. 

Energétiques.
Personnelles.
Financières. 
Professionnelles. 
Familiales…

Attente extérieures, avec ces parcours de rêve qu’on nous partage.
Ces modèles de parentalité positive.
De réussite entrepreneuriale. 
Qui semblent simples, si simples. 
Des formules magiques, des recettes… 
La semaine de 4 heures, vraiment ? 
Quand le sage te montre la lune… interroge-toi sur le sage 😉 

Attentes intérieures aussi. 
Ces projets qui se cumulent. 
Cette panique quand les choses n’avancent pas comme tu le voudrais. 
Quand Pole Emploi, dépassé par la réforme de janvier, met des semaines à te payer. 
(si tu es entrepreneure et que tu touches les indemnités Pole Emploi, j’ai enfin réussi à regrouper toutes les infos pour s’actualiser et être payé à peu près à temps, elles sont ici, n’hésite pas à les partager)
Quand tu reprends tes activités de graphiste, en plus de la stress-défense et du sketchnoting, parce que tu ne sais pas quand/si tu vas être payée. 
Et que tu kiffes ça, parce que j’ai réalisé que le graphisme me manquait, vraiment. 
Mais que c’est juste trop. 

Attentes.
Ressources. 

 

S.T.O.P.

S.T.O.P., c’est pour « Se Taire et Observer Patiemment« . 

C’est LE system check indispensable en stress-défense, celui où tu contrôles l’état d’oxydation de tes batteries.
C’est ce moment où tu fais le point sur tes attentes, et où tu vérifies tes ressources. 
Et où tu adaptes tes activités à ton niveau d’énergie disponible, ou bien tu décides d’appuyer sur « pause »… 

Oui, mais où est le bouton pause quand on est maman ? 
Entreprepeur ? 
Ou le super-combo : mumpreneur ? 

Pas d’arrêt de travail. 
Pas de congés payés, ni d’arrêt maladie. 
Pas de bouton pause sur un Mini Geek.
(éventuellement la tétine, mais c’est très aléatoire d’après mes expérimentActions…)

LE vrai problème des burn-out entrepreneurial et maternel, ce sont les conséquences de l’arrêt.

Difficilement envisageable en tant que maman, ou alors il faut être bien entourée et pouvoir passer le relais.
Avec de lourdes conséquences quand on est entrepreneur, et qu’on tente de déployer son activité. 
Et cette (sur)charge mentale. Omniprésente. Permanente. Vampirisante.

Et pourtant, que ce passe-t-il si on passe du côté obscur ? 
Qu’on arrive au burn-out ? 
Qu’on s’effondre ? 

Un stop.
Un vrai.
Violent.
Et à durée indéterminée.
(mais longue, encore plus quand tu as déjà collectionné les burn-out…)

C’est pour ça que le S.T.O.P. est fondamental. 

Essentiel. 

Et parce que nous sommes des Maîtres du Je(u), faisons qu’il soit choisi plutôt que forcé 😉 

Ce week-end, c’était le live de l’Académie Zérolimite.
3 jours de folie, d’inspirAction, d’énergie… sans moi.
Pas de live pour moi cette année.
Je sentais bien ne pas avoir assez d’énergie pour ces 3 jours de folie, pas de garde de Mini Geek aussi…et d’autres engagements perso à base de petits pots & de déco de futur chez nous qui is coming…
(en collaborAction avec une académicienne justement, on peut faire toutes sortes de collaborActions via l’AZ, et pas que pro, c’est une vraie grande famille !)

Et si je suis très heureuse de vous annoncer qu’en ayant suivi toute la formAction de Martin Latulippe de A à Z, même sans avoir encore tout mis en place de ce fabuleux enseignement qu’est l’AZ, je viens de faire le premier mois où je gagne autant que ma vie d’avant. Sauf que nageant depuis 7 ans dans des eaux obscures à base de galères financières de prêt impossible à rembourser, de procès et de surendettement, acteurs engagés de 2 de mes 3 burn-out… Et bien le mois gagné part intégralement à ma nouvelle avocate, en même temps qu’il me prive d’un mois complet d’indemnités… Un horizon plutôt obscur, même s’il y a aussi de très beaux projets qui are coming… 

Je sais que je vais m’en sortir (this too will pass…), mais difficile pour moi d’aller faire la fête cette année.
Et pas forcément envie au moment des déjeuners et afters de me demander comment vous suivre en devant jongler entre pôle emploi et l’avocate… 

Donc j’ai aussi choisi de me préserver pour préparer mon futur événement qui is coming, avancer ma migrAction de plateforme de mailing & formAction, et à défaut d’avoir sketchnoté ces 3 jours, ce que j’aurais adoré, j’ai pu partager les conclusions de mon explorAction de mon nouvel outil de partage de formAction (ou pas, mais c’est une autre histoire).

Même si j’avoue que le week-end a été partagé émotionnellement, entre le fait de savoir avoir pris la bonne décision pour me reposer et me préparer pour mon événement de stress-défense spécial semaine de la QVT, et la frustrAction de ne pas avoir autant profité de ces 3 jours pour avancer comme je l’aurais souhaité, et la déception de ne pas revoir ma famille de l’AZ… c’est ça aussi, savoir dire S.T.O.P.

A la place j »ai médité, marché, nagé, dessiné… 
Et c’était le chemin qui me fallait.
Dans cette quête d’équilibre fragile qu’est la stress-défense post burn-out… qui vaut aussi pour l’AZ :

S’écouter.
S’adapter.
Avancer.
Célébrer.

Le défi de l'Académie Zérolimite
Dixit Martin, lors de « mon » live de 2016. 
Et je vous le confirme, mais pour l’avoir infusé et diffusé jusqu’au bout, je vous le dit aussi : c’est formAction marche, vraiment, c’est même de la dynamite, mais la priorité reste toi, ta préservAction, toujours. 

Parce que tu es ton SIMs préféré. 

Et que quand tu choisis le je(u) de l’entrepreneuriat, ou d’ajouter un Mini Geek dans ta partie, tu as quand même de sacrées responsabilités dans ta quête de Maître du Je(u) 🙂 

Et je te le dis : un grand BRAVO, du fond du cœur ! 

Tu es là. 
C’est peut-être difficile, mais tu me lis. 
Tu as battu tous les monstres, tous les trolls, tous les obstacles, pour me lire. 

MERCI. 

Alors laisse-moi te donner ce conseil, qui sera bientôt collaborActif car c’était le sujet d’une interview poignante, passionnante et Ô combien inspirante de mon amie Eva qui raconte des histoires et te rappelle elle aussi, avec ses mots magiques, qu’il faut savoir s’écouter, se préserver, et surtout : demander de l’aide. 

 

Demande de l’aide ! 

Demander de l’aide, c’est LA solution quand tu sens que tout s’accélère…
Et que tu perds le contrôle… 
Tu sais, comme dans Tetris à la fin 😉 

Alors hier, j’ai demandé de l’aide.
Dans une vidéo live, dans le groupe de l’Académie Zérolimite.
Une vidéo supprimée depuis.
Mais entendue, même sporadiquement. 

J’ai reçu de très beaux messages de soutien, et bien plus encore, et des conseils qui ont hélas disparu avec ma vidéo live… peut-être pas assez vendeuse, ou trop terre à terre, trop en décalage avec l’euphorie du live que sais-je… et peu m’importe à vrai dire, chacun ses règles du jeu sur son territoire, c’est une des règles de la stress-défense, mais il y a quelque chose qui me gène malgré tout… 
Je pense que la prévention du burn-out entrepreneurial, et mumpreneurial, passe aussi par ces partages des moments difficiles, d’où cet article que je sais devoir écrire aujourd’hui. 
Pas dans un groupe fermé. Pas pour être censurée. Ici. Pour toi. Pour moi. Pour tous. 

Parce que le burn-out ne doit pas rester dans l’ombre. 
Parce que le vrai problème du burn-out, c’est que quand on fait un burn-out, on est seul. 
Ce burn-out dont-on-ne-prononce-pas-le-nom te fait disparaître de l’entreprise.
Balayée, évacuée, et au moment où tu es à terre, littéralement, affalée sur le canapé, tu es seule. 
Et tes cendres sont bien vite balayées et cachées sous le tapis de la société, parce que c’est sale un burn-out… 

Schéma classique en entreprise, hélas. 

Plus surprenant dans l’entrepreneuriat, à vrai dire. 
Je ne crois pas qu’il faille laisser le burn-out entrepreneurial dans l’ombre. 
Et masquer un problème ne vas pas le résoudre, bien au contraire. 

C’est d’ailleurs ce qu’a superbement illustré un conférencier de mes amis, Michel Poulaert, dans une magnifique allégorie du burn-out, à base non pas de Tetris… mais d’un sac poubelle 🙂 


Une vidéo magnifique… d’un sensibilisActeur qui a lui aussi rejoint récemment la team des « PapaPreneurs » 😉

Alors je ne vais pas pouvoir te partager mon témoignage de mumpreneur burnoutée.
Parce que même si cette période est particulièrement difficile, et que tous mes warnings indiquent que je flirte dangereusement le long de la fine frontière entre les contrées obscures envahies de mes vampires énergétiques, j’arrive à me maintenir à flot, plus ou moins facilement selon la densité de vampires et de trolls à gérer, en utilisant sans modérAction mes outils de Khaleesi des Stress Fighters, mes outils de Stress Fighter à toute heure.
(et je peux le dire : ça marche, et heu-reu-se-ment qu’il sont là…)

Mais ce témoignage existe, il est l’oeuvre de ma collaborActrice et amie Ka de Boîte Crânienne.
Ka qui a connu le burn-out entrepreneurial en montant sa première boîte, avant de ce lancer dans une nouvelle quête avec Boîte Crânienne (une boîte crânienne efferveSciente avec qui j’ai des neurones en commun 😉 )

Elle nous partage sa traversée du burn-out entrepreneurial, format trilogie, à haute teneur garantie en sensibilisAction : 

Ce témoignage je le relis régulièrement, de même que je me laisse parfois surprendre par la pertinence des citActions qui sont postées aléatoirement sur ma page EfferveScience… La stress-défense est un éternel recommencement, une quête permanente, dont il est important de se rappeler les clés… 

Ce témoignage je l’ai aussi écouté et sketchnoté en live, à l’occasion d’un Samedi du Burn-Out

Samedis du burn-out, burn-out des entrepreneurs par Ka di Fusco de Boîte Crânienne@ infuser & diffuser sans modérAction !

A gauche le côté obscur, les pièges. A droite tes armes de stress-défense. 

La solution ?

Objectif : Je(u) !

Oui, le Je(u) est partout.
C’est LA base.
 
Je : toi.
Jeu : le plaisir. 
 
Ce je(u) de mot qui m’accompagne depuis maintenant 2 ans ne cesse de me surprendre par sa pertinence…
C’est ma boussole, et mon parachute. 
C’est ma potion de préservAction, mais aussi le cocktail qui me fait avancer. 
 
Il est partout. 
Et si jamais je l’oublie, l’univert se charge de me le rappeler… 
 
Objectif jeu
 
Comme quand cette jolie flèche verte (l’infini et au-delà) me rappelle que oui je suis dans la m***** financièrement, mais l’objectif reste le fun, le je(u) ! (merci la team On Veut Tout
 
Je(u).
Attentes.
Ressources.
Et Game of Thrown. 
 
Attentes ?
 
Ressources.
 
Endettement : 150%.
Vampires énergétiques : beaucoup trop.
2 ans 1/2 à tenter de clôturer un prêt immo. 
Pour un appart vendu en 2015.
10000€ de perdus à ce jour.
2 burn-out (sur les 3, rendons à César…)
Une avocate perdue.
Une de retrouvée.
(Et ça suffit, qu’est-ce que je ferais de 10 avocates ?!)
Très peu d’espoir de récupérer quoi que ce soit.
Un gros flou sur quand cette histoire s’arrêtera. 
Le risque de dégager de l’achat de notre futur chez nous.
Et la confirmation que cette situation n’aurait pas du exister. 
Juste pour la partie « trolls ». 
+ 1 Mini Geek, mes clients, mes coachés, mes missions de graphisme et sketchnoting qui mettent de la créActivité (et du beurre) dans mon activité, les ressources que je veux partager, une migrAction technique à terminer, un événement à promouvoir, des supers projets qui is coming,
Bref : chargé.
Trop chargé. 
 
Objectif : liquider les vampires énergétiques. 
 

En attendant un environnement de je(u) moins mouvementé, j’essaie d’élaguer mes engagements, de les étaler dans le temps, et de combattre SuperFection pour tenir mes dates à venir et réduisant le nombre de projets avec lesquels je jongle actuellement, bien trop déraisonnable (mon BuJo n’est pas du tout stress-défense en ce moment… quand je vous disais que le BuJo est un très bon outil d’alerte )

Je conçois que ma situation financière ubuesque ne fasse pas rêver, et pourtant j’ai survécu à 7 ans de surendettement en passant 3 fois par la case burn-out, et j’en suis plutôt fière… même si j’aimerais bien que ça S’ARRÊTE maintenant ! 
Si je pouvais passer à un niveau de je(u) avec moins de trolls et de boss à affronter ce serait quand même sympa. 

Et au quotidien ?

Cohérence cardiaque, c’est LA base, et chaque jour des petits pas pour avancer ET pour ma mission ET pour me sortir de mes galères ET pour mettre un peu de repos dans tout ça… A dose homéopratique, en fonction du temps imparti (les participants deStress Fighter @ toute heuresavent 😉 )
En gros je mets en pratique mes outils, car hélas on l’oublie trop souvent… à commencer par ma potion de stress-défense : activités vampirisantes autant que faire se peut équilibrées par des activités ressourçantes (oui, il y en a des gratuites).

Pour les autres outils de stress-défense, RDV jeudi prochain pour Mission Game of Thrown édition QVT
Les livrets sont partis en impression hier, j’ai hâte de vous les montrer, et je me suis engagée avec moi-même, et contre SuperFection, à ne pas ajouter plus de 3 diapos spécial édition QVT, car tout est déjà là, et « fait est mieux que parfait » (et BIM SuperFection !)

Et demander de l’aide.
En espérant ne pas être censurée.
Sinon : recommencer.
Ailleurs.
Autrement. 

Je suis une Khaleesi déterminée, et je tenais à ce partage, à cet article, car il est un nouvel exemple de Game of Thrown, et de l’importance de partager ses difficultés, alerter, et ne pas s’isoler.

 

Nous sommes des FAMEs du Milieu

Nous sommes des Femmes du Milieu.
Paradoxales. Ambiguës. Entières.
Nous sommes des F.A.M.E.s

Femmes.
Amoureuses.
Mères.
Entrepreneuses. 

Nous sommes des FAMEs

Les FAMEs ce sont les femmes qui veulent tout, sans s’épuiser.
Avec qui je partage des conseils de stress-défense sur Radio On Veut Tout. 
C’est aussi un réseau, avec du soutien et de la motivAction. 

Que tu sois entrepreneur(e), maman ou mumpreneure, ne reste pas seul(e). 

Constitue un groupe mastermind, que tu retrouveras régulièrement pour partager tes questionnements et tes avancées, des enterpreneur(e)s comme toi, pas forcément dans la même thématique, au contraire, la complémentarité est une richesse. 

Rejoins des Cercles, des réseaux, des espaces de coworking, des groupes d’entrepreuneurs… 
Trouve des collaborActeurs pour partager des projets, et ne pas tout porter en restant isolé(e). 
Rejoins ma team de Stress Fighters pour faire le plein de conseils de stress-défense. 
Construit ta journée de stress-défense personnalisée avec Stress Fighter à toute heure. 
Faisons équipe pour construire ta stratégie de préservAction.
Rejoins-moi pour apprendre à traverser les flammes des dragons et des vampires énergétiques sans te transformer en Marcheur Blanc pour Mission Game of Thrown. 

Nous sommes des FAMEs. 
Des Khaleesi.
Fortes.
Vulnérables.
Inspirantes.

Et nous avançons, toujours.

Parce que notre quête de mumpreneurs n’a pas l’option démission.
Mais elle a une obligation : la préservAction. 

Avancer. 
Un peu chaque jour.
Tout les jours. 

A ton rythme. 
Avec des S.T.O.P.
Pour t’écouter. 
T’adapter.
Te préserver. 

S’écouter.
S’adapter.
Avancer.
Célébrer.

Mettre du je.
Du jeu. 
Et se reposer.
 
Mission préservAction, Maître du Je(u) 🖖 
 

Tu es ton SIMs préféré

Pour devenir un vrai Stress Fighter et échapper au burn-out

Télécharge ton guide de survie gratuit « Burn-out, les règles du Je(u) » !