Dans mon dernier article je te parlais de la prise de conscience, l’étape 0 du changement de Stress Fighter.
Et de changement aussi, parce que le mot peut faire peur, alors que le changement est naturel, et permanent.

C’est pour ça que mon changement à moi, je l’appelle AméliorAction 🙂

Pas un gros reboot violent, mais un processus progressif, à coup de petites mises à jour, que tu pourras bêta-tester à ton rythme 😉

Et tu sais quoi ?

Le changement commence au chargement

Ton premier pas de Stress Fighter, je te propose de le faire au démarrage de ta journée.

Ton premier RDV c’est toi

Ton rituel du matin est porteur d’un message puissant : ton premier RDV de la journée, tu le prends avec toi.

Pourquoi ?
Parce que STOP.
Parce que commencer sa journée sur son téléphone, ou ses mails, c’est beaucoup trop agressif pour un démarrage !
Parce que tu n’as pas envie de commencer ta journée sur une première dose de stress, et ta pile interne non plus.
Et parce que tu as besoin de ce moment avec toi-même pour faire le point sur ton état de stress, tes envies, et te recentrer sur toi même.

En t’accordant ce temps pour faire le point avec toi-même, tu mets en place une des plus grandes armes du Stress Fighter : l’écoute de soi.

S’avoir s’écouter, c’est savoir reconnaître les signaux que ton corps va t’envoyer quand ta pile se surcharge de stress. C’est prendre conscience des signes que burn-out is coming. Et être capable de dire STOP à temps !

Et ça c’est la plus grande parade au burn-out ! Parce que les burn-outés, ceux qui sont passé du côté obscur de la pile, ont en commun qu’à un moment ils se sont coupés des signaux d’alertes de leur corps.
Ils se sont persuadés qu’ils pouvaient tenir, que le corps allait suivre, alors que :

Le corps a ses raisons... qui gagnent toujours à la fin

  1. Le corps gagne toujours à la fin
  2. Il saura toujours se faire entendre, quitte à crier, ça s’appelle la somatisation
    (qui peut aller jusqu’à l’ulcère, l’attaque cardiaque ou l’AVC, c’est un jeu dangereux, vraiment)
  3. En bon Ninja si tu joues l’ignorance tu vas finir par baisser ta sensibilité… et tu tiendras certes un peu plus longtemps, mais tu augmentes ton risque de burn-out, et la force avec laquelle ton corps va se manifester si tu dépasses les limites… tu risques même de ne plus les voir, ces limites !

Si tu n’apprends pas à te remettre à l’écoute des signaux d’alerte tu risques de collectionner les burn-out, et je sais de quoi je parle

Alors, on le prend ce temps pour soi ?

Rituels du matin, mode d’emploi

C’est FREE-STYLE !

La première règle des rituels, et la seule, c’est que ça te fasse du bien à toi.
Que ça ne devienne pas une corvée, mais un moment de plaisir.
Et pour ça, c’est à toi de tester, pour construire brique après brique ton rituel Ninja du matin !
C’est un peu comme Lego ou Minecraft en fait…

Dans ton bac à InspirAction tu as : t’étirer, méditer, respirer, t’aérer, t’hydrater, te caféiner, sourire, rire, lire, sauter, danser, chanter, faire du yoga, des pilates, du fitness… etc … etc … etc

Besoin d’une dose d’InspirAction ? Je te partage mes rituels 😉

Mes rituels Ninja

Ma routine du matin

Ma routine du matin

Oui, j’ai écrit « routine », la routine c’est le moment où tu fais tes rituels sans e-penser (dédicace à mon dRole Model).
Celui où tu vois le bien que tes rituels te font au manque que tu ressens si tu ne les fais pas, aussi 😉

Chaque ligne mériterait un article (tiens, c’est une idée ça !), mais voici déjà des mini-tutoriels :

  • Respirer : simple, ouvrir la fenêtre et prendre de grandes inspirations d’air frais, expirer en soufflant
  • M’hydrater : ton corps s’est déshydraté pendant la nuit, donc le matin je prends un verre d’eau citronnée
    (bon pour la détox, et pour masquer le gout de l’eau du robinet aussi !)
  • Salutations au soleil : c’est un enchaînement de yoga qui étire et réveille le corps, j’en fait 3 chaque matin, pour me réveiller en douceur et pour faire le point sur mes éventuelles douleurs (ici la version vidéo)
    Important : si tu as mal au dos méfie-toi car c’est une somatisation classique de l’excès de stress, prend le temps de faire le point sur ton état de stress et de fatigue, et surtout ne cambre pas (supprime le chien tête en haut).
  • Les 5 tibétains : du pur rituel Ninja 🙂 !
    C’est un enchaînement utilisé par les moines de l’Himalaya pour entretenir leur vitalité et renforcer leur corps, un enchaînement de yoga pour faire le plein d’énergie (essentiel pour se ressourcer après un burn-out).
    Le premier mouvement où tu tournes (lentement) sur toi te permet de faire le point sur ton niveau de fatigue physique : si tu es rapidement étourdie c’est signe qui faut ralentir le rythme (et réduire ton nombre de répétitions aussi, n’hésite pas à adapter tes rituels à ton état physique !) (une version vidéo)
    Important : là aussi si tu as mal au dos ne cambre pas sur les 2ème et 5ème mouvements
  • Fitness : au feeling, selon mon temps et mon état physique : pilates, muscu, cardio-boxing, HIIT…
    (perso je suis une adepte de PiYO et Turbofire, et aussi des séances gratuites et en français sur GymDirect)
  • Méditation : ton moment privilégié avec toi-même, mais sans pression ! Tu n’as pas à atteindre un état particulier, ou arrêter de penser (pour un cerveau EfferveScient c’est impossible !), juste te concentrer sur toi.
    Petit Bambou et/ou Mind sont des applis sympas pour t’initier à la méditAction 😉  (les 10 premières séances sont gratuites)
  • Visualisation de ma journée : je me représente ma journée réussie… et c’est parti !

Je te rassure : non, je n’ai pas fait tout ça d’un coup !

Déjà parce que j’ai commencé après mon 3ème burn-out, moment où physiquement je ne pouvais rien faire d’autre que respirer, m’hydrater et méditer (et encore, au niveau du dos rester assise 10 minutes c’était hard , donc je restais allongée).

Il m’a fallu un mois pour ajouter les 5 tibétains, avec juste 3 répétitions.
Le fitness j’ai mis 2 mois à reprendre doucement juste yoga et pilates (et encore au début je tremblais de fatigue !), le cardio 3 bons mois… et c’est ok ! Parce que je me suis écoutée 😉

Et  justement c’est l’idée : commencer pro-gres-si-ve-ment !

Un changement à la fois, un pas à la fois.

Le rituel du matin, c’est la parenthèse de lenteur qui va lancer ta journée en douceur.
Loin du rythme effréné des actualités, de tes mails et de ta journée.

Un enchaînement ressourçant que tu pourras créer… un pas à la fois !

Teste, adapte, vois ce qui correspond le mieux à ton énergie, au temps que tu peux libérer.. ou pas, on peut très bien méditer sous la douche ou dans les transports, visualiser une super journée en se brossant les dents, fais jouer ta créActivité !

Et au lieu de rituels ou de routine, si tu trouves l’idée rébarbative, pense « kifs » !
Qu’est-ce qui te donne la pêche ? Ça peut être de prendre le café en respirant l’air du matin à ta fenêtre à danser sur une chanson que tu adores, faire une choré ou des grimaces en te brossant les dents…
Vois si tu peux ajouter une dose de kif à ce que tu fais déjà, si tu manques de temps, et qui sait ça deviendra peut-être une habitude… ou pas, mais c’est pas grave, tu pourras essayer autre chose !

Pour rendre la chose encore plus ludique, tu peux ajouter tes rituels dans l’application Habitica, le jeu dont tu es le héros ! Rajoute tes rituels sur ta to-do list quotidienne, ça fera un rappel sympa, et c’est parti pour l’améliorAction !

Et n’hésite pas à partager tes rituels en commentaires !
InsirAction et CollaborAction !


A toi de jouer, ton changement commence au chargement !

Picto Start Soleil