Cet article aurait du parler de limites.
Avec un dragon, un cage, un cavalier, et un poney dedans.
Et Joanne Tatham aussi. 

Mais non.

Pas aujourd’hui.

Parce que si je suis super contente de notre module collaborActif avec Joanne dans ma formAction de Stress Fighters, je me rends compte que je suis encore loiiiiin d’être crédible question limites. 

Juste je m’en rends mieux compte qu’avant. (c’est déjà ça, non ?!)

Ou pas d’ailleurs, tu fais un saut dans le passé, je touchais déjà la vérité en juin dernier… 

« Je suis tellement victime du syndrome de la bonne élève que même mes burn-out sont parfaits !
La preuve : au test de l’épuisement professionnel j’ai eu 20/20 !

A croire que j’en ai fait 3 juste pour en faire un parfait !

Pourtant à la fin je connaissais les signes !
Je bien vu le mur arriver.
Mais non.

C’est débile, non ?

J’ai l’impression qu’il me manque la petite voix qui doit me dire stop…

Hé ho, il y a quelqu’un là-haut ? Esprit, es-tu là ? »

Extrait de « Esprit es-tu là ?« , ou la réalisAction que j’avais « peut-être » un problème de limites.

MAIS je n’avais pas posé la bonne question. 

« Esprit, es-tu là ?« 

Bien sûr que mon esprit est là, je suis efferveSciente mon esprit est tout le temps là !
Il est bien trop souvent là en fait ! Il ne se tait jamais ! Il coupe tout le temps la parole à mon corps… il l’a mis sur « mute », c’est pour ça qu’il doit hurler maintenant pour se faire entendre… hurler où se briser. Et me briser aussi au passage. 

Je le sens, je le sais.
J’ai mis en place mes routines.
Appris à prendre soin de moi avec le Reiki.
Appris aux Stress Fighters de ma formAction à faire du poney. 
(oui, on s’éclate dans ma formAction, viens tester le module 1 tu verras !)
J’en ai même fait mon mea culpa (fuck culpa)

Et pourtant je continue à foncer à 88 miles par heure vert l’infini et au-delà… 

Mon bilan de l’année 2016 est impressionnant quand on pense qu’elle a commencé le 29 février par un burn-out. Très impressionnant. Juste waouh ! Juste… trop. 

Et quand je regarde mes objectifs 2017, je me dis qu’il y encore un léger problème… 

Sur le fond c’est parfait, que de beaux projets passionnants, efferveScients et motivants !

SAUF qu’en réalité, je ne vois pas comment je peux finir une formation, en lancer une autre, suivre mes formations en cours, mes coachings, écrire un mémoire, un livre, des e-books, lancer de nouveaux projets ET faire des pauses et prendre du temps pour moi tout en écrivant un article par semaine, en animant ma super team de Stress Fighters et mes apprenants, en m’occupant de mes « bêta-coachés » et en arpentant les networkings… 
Et je parle que du pro là… 

La vie à 88 miles par heure : de l’autre côté du miroir

Je vais être transparente : je suis LOIN d’être un modèle de Maître du Je(u).
Une inspirAction peut-être : je donne de très bons conseils…
Tiens regarde, un super article sur le repos 😉 
Mais entre nous je bosse encore plus qu’avant. 
Et pas qu’un peu.

Mais promis, ça va changer 🙂 !

Entrepreneurs VS burn-out

Il y aura de quoi en faire un article (au moins) !
Ça tombe bien l’observatoire Amarok l’a fait pour nous dans une étude observationnelle : 


Un observatoire montpelliérain étudie le bunout des entrepreneurs

Une phrase en particulier m’a fait tilter les neurones : 

« On peut être malade le problème c’est de ne pas démotiver ses troupes »…

Le fameux « moi c’est pas grave »… qui se traduit chez moi par « l’important c’est mon message, moi je passe après« … sauf que si je tombe, qui portera mon message ? 

Ma santé VS ma quête ?

Le reportage le montre bien, nous sommes les incarnActeurs de nos messages, en tant qu’indépendants. 
J’ai beau avoir une super team de Stress Fighters, si je tombe encore, c’est EfferveScience qui tombe avec moi. 

Et ça vaut pour tous les infopreneurs, solo-entrepreneurs, indépendants, libéraux… 
Des métiers où le stress en tant que C.I.N.E. est souvent élevé. 
Et les messagers particulièrement impliqués et investis dans leur message 😉 

Et c’est un peu mon problème : 

  • Ma quête a donné du sens à ma vie
  • Je m’éclate (c’est pas tous les jours qu’on lance une formAction déguisée)
  • Il y a TROP de Working Dead
  • Et j’ai une efferveScience de messages à leur faire passer
  • En plus j’ai de nouvelles idées en permanence… 
  • Donc je bosse tout le temps.
  • CQFD. 

Sauf que je n’ai pas vraiment l’impression de bosser, puisque je m’amuse. 
Et que c’est gratifiant, puisque je me sens utile.
Donc respectable.
Donc aimable.

Tu vois le schéma qui revient ?
Ce manque de respect et d’amour dont j’ai réalisé l’existence pour terminer l’année ?

Sauf que STOP.

Slow MUST go on

Dans mes objectifs, j’avais aussi « prendre soin de moi et être exemplaire« .
Pour incarner mes conseils, te montrer la voie, et ne pas replonger.

J’y ai beaucoup travaillé avec Lyvia
Prendre soin de moi pour pouvoir porter mon message.
Définir ma journée idéale et ma semaine idéale.
Quand on s’y tient c’est bien, ça évite de surcharger son emploi du temps, comme le bullet journal.  

Bien sûr je ne m’y tiens pas. 

La semaine je suis sur EfferveScience, des networking, des RDV, ma formAction de Stress Fighters, la préparAction de mes articles, interviews, vidéos, mes prises de contact de prospection et tous ces projets efferveScients qui me viennent en tête. 
Le soir sur mes mails et ma veille.
Et le week-end sur mes coaching et mes cours.

Et ça pourrait presque aller, honnêtement. 
Je m’éclate, j’adore ce que je fais, et mon corps se répare péniblement mais sûrement.
Mais ce n’est pas ce que je veux. 
Et surtout ce n’est pas ce que mon corps veut.

Je ne peux et veux pas tenir ce rythme indéfiniment. 

PIRE : j’ai réalisé que j’arrivais à stresser des Stress Fighters avec tout ce que je faisais ! 
C’est un comble ! 

Objectif : harmonie !

Une trilogies d’anecdotes m’ont fait réalisé qu’il y avait « peut-être » un problème : 

  • Je reçois régulièrement des messages de personnes admiratives de ce que j’ai accompli en quelques mois et qui me demandent de l’énergie, des conseils, ce qui est adorable (merciiiii <3 ) mais m’a fait réalisé que j’ai peut-être abandonné mon faux-self un peu vite ! Je ne veux surtout par mettre la pression avec mes réalisActions (et entre nous j’ai profité d’une synchronicité juste magique avec Lyvia et l’Académie ZéroLimite) !
  • Je suis une boulimique de la formation, j’ai besoin d’apprendre toujours quelque chose de nouveau. Ca fait partie de mes valeurs : infuser & diffuser. Apprendre et partager. Je le cultive, mais comme tout avec moi c’est un peu extrême. Avoir en permanence entre 3 et 5 formActions en cours, sans compter la mienne à produire, c’est dur.
  • Et typiquement avec les formations passionnantes et efferveScientes de mon Maître David Lefrançois et les 3 homework à produire par semaine les week-ends ne suffisent plus à rattraper le retard que je prends sur mes formations… 

Conclusion : je fais trop de choses, sur des délais trop courts, et si je donne l’illusion d’arriver à suivre ça va trop vite pour moi.

Et en plus c’est malsain. 

Pour quelqu’un qui veut montrer l’exemple et incarner son message, c’est ce qu’on appelle un epic fail, en geek.
Surtout quand on sait que les recommandActions de mon médecin pour bien « me réparer » c’était de ne pas bosser plus qu’à mi-temps… (tu m’étonnes qu’il me faille encore un an pour réparer tout ça…)

Mais avant de viser le mi-temps, je vais commencer par un objectif plus réaliste pour moi.

Et donc mon objectif pour commencer c’est : week-end !

Trier et étaler mes projets en cours pour gérer EfferveScience et les formations de David Lefrançois en semaine, et réserver mes week-ends à mon chéri, mes amis, des pauses créActives et mes lectures et formActions perso ou de détente.

Et tu sais quoi ? On va le faire ensemble 🙂 !!

Mission : CollaborAction !

Une quête dont tu es le héros

Parce qu’avec EfferveScience ma vocAction c’est de te fournir les meilleurs contenus pédagogeeks de sensibilisAction, plein d’outils de Stress Fighters et aussi plein d’autres idées à infuser & diffuser, je fais appel à toi, toi, et toi aussi !

Mes priorités : 

  1. Finir de produire ma formAction de Stress Fighters
  2. Rédiger mon mémoire pour ma formAction de coaching pour le 20 mars
  3. Préparer ma certificAction de coach pour le 3 avril

Pour le reste : à toi de jouer !

J’ai préparé un petit sondage dont tu es le héros pour commencer cette année en incarnant IRL (en vrai) mon « slow must go on » et te fournir un maximum de valeur… sans y laisser ma santé 😉

Au menu : tes thématiques et formats préférés, leur fréquence, tes futurs outils de Stress Fighters et… tu vas même pouvoir voter pour la thématique de mon mémoire ! 
C’est vrai ça, quitte à rédiger un mémoire autant qu’il soit utile à la communauté des Stress Fighters  😉

READY ? C’EST PARTI ! 

Pour écrire le futur de la quête EfferveSciente dont tu es le héros, 

CLIQUE ICI ET RÉPONDS A CES QUELQUES QUESTIONS !
Promis c’est BEAUCOUP plus court que mon article 😉

La quête dont TU es le héros !Tu peut aussi cliquer sur la jolie image 😉
Ou ici. Ou . Ou… je sors !