Une image fréquemment utilisée pour parler de burn-out : un immeuble qui aurait cramé de l’intérieur, mais dont la façade serait intacte.
 
Question : comment est-il humainement possible de brûler jusqu’à s’effondrer sans détecter l’incendie à temps ?
(vous avez 4 heures… ou plutôt 5 avec le cortisol : 5 minutes de stress, 5 heures HS..)
 
Étais-tu vraiment chez toi quand tout a cramé ?

Je mène l’enquête dans ma nouvelle vidéo :

Egalement disponible en version audio :

 
Déborah Dana, qui a théorisé et vulgarisé la Théorie PolyVagale avec son fondateur Dr Stephen Porges utilise l’image d’habiter sa maison pour prendre conscience de ses états intérieurs, de son corps et de ses signaux. L’habiter assez pour y mettre du je(u). Assez pour en faire un lieu de plaisir et de ressourcement.  Assez pour détecter les signaux d’incendie aussi… 
 
Habiter sa maison pour éviter l'incendie intérieur
 
 
Et le fait est que nous sommes beaucoup à avoir déserté nos maisons.
A nous être coupés des signaux d’alertes et autres détecteurs de fumée, activés en quasi permanence, à tel point qu’ils sont devenus la norme, un bruit de fond permanent, tellement omniprésent qu’on ne les écoute même plus.
Normal : c’est insupportable.
 
Alors nous nous bouchons les oreilles, nous nous effaçons, recroquevillés dans un tout petit coin de la maison pour ne plus entendre ce bruit strident permanent.
 
La maison ?
Elle tient encore debout, pour un temps…
En mode « veille », en mode « vide », fonctionnement minimal.
Personne à l’intérieur bien sûr, trop stressant.
De la fumée ?
Mais non, ça doit être le détecteur qui est détraqué…
 

Cachez ce feu que je ne saurais voir

Aucun jugement dans cet article, ayant moi-même collectionné 3 burn-out (c’était avant les Pokemon, mais c’est un peu pareil : tu collectionnes plein de somatisations pas sympa et à la fin tu perds).
J’aimerais juste vous amener à prendre conscience de toutes les attentes et injonctions permanentes qui nous poussent à forcer toujours plus. Au point de déserter sa maison, de se couper de ses signaux d’alertes, jusqu’à s’effondrer.
 
Accélération du rapport au temps, messages contraignants, injonctions contradictoires et quête de sens : autant de facteurs qui nous mettent dans un mode sympathique « lutte ou fuite » permanent (mais plutôt lutte ici)… jusqu’à l’effondrement, l’épuisement, le mode dorsal ultime : le burn-out. Au mieux. Ça peut aussi être plus définitif comme un AVC ou un arrêt cardiaque… 
 
Tout ça parce que trop occupés à foncer nous avons oublier d’entretenir notre chez nous, de s’y ressourcer pour le préserver…
 
Habiter sa maison pour éviter les envahisseurs avec POWER
 
C’est la fuite en avant, le mode sympathique permanent, l’alarme retentissante tellement omniprésente qu’elle devient un bruit de fond qu’on finit par normaliser, avant de l’oublier. 
Mais elle finit toujours par se rappeler à nous, en sonnant toujours plus fort, ou en faisant disjoncter toute la maison. Et là, bim, burn-out. 
 
 
Et pourtant… 
 
Etre présent(e) au présent : c'est dans la Pleine Conscience qu'on trouve la Pleine Confiance
 
Trop perdus dans le passé, trop éparpillés au présent, trop tendus pour continuer à avancer dans un futur toujours plus pressant et oppressant. 
Quand la tension tue l’attention à soi et ses états au point de finir calciné… 
 
Le stress a cela de vicieux qu’en nous faisant boucler à l’infini entre passé et futur il maintient un niveau de stress et de confusion tel qu’il devient de plus en plus difficile de prendre de la hauteur et d’activer le mode « vagal ventral », celui de la Pleine Confiance et du lâcher prise. 
La branche ventrale du nerf vague se trouve affaiblie par les états de stress chronique, et c’est la spirale descendante, celle qui fait qu’Anakin est devenu Dark Vador, ou que Daenery est passée d’inspirante Khaleesi à Mad Queen… #spoil
 
La Khaleesi passe du côté Mad Queen de la Force
Dire que tout ça ne serais JAMAIS arrivé si la Khaleesi avait suivi  POWER ✨ …
Si tu es plus branché.e Star Wars cet article devrait te plaire 🙂 
 
Sans parler que le costume de Reine n’est pas le plus simple à porter… On en parle de ces injonctions permanentes à être à la fois une Bonne Petite Fille ET SuperWoman ? SuperWoman qui rappelons-le n’est pas humaine mais une déesse, ou comment rappeler que le burn-out est une histoire d’attentes trop élevées par rapport aux ressources (mais aussi d’état intérieur, on en reparlera dans POWER).
 
Ou comment s’épuiser à entretenir une « maison témoin », parfaite à l’extérieure, bien rangée, toujours étincelante, mais qui n’est pas soi, qui n’est pas toi, mais un idéal où on retrouve aussi un mélange d’injonctions et de messages contraignants…
 
Habiter sa maison... et pas une maison témoin
 
Scoop : entretenir une maison témoin c’est comme porter un masque, et ça fait des maisons aussi vides que celles des déconnectés de leur corps et états. Parce que ce n’est pas toi.
Et accessoirement (ou pas), entretenir un idéal qui n’est pas le sien peut vite devenir épuisant…. 
Demande à mes amis zèbres dont le faux-self pèse lourdement dans le chemin efferveScient vers l’épuisement… 
Ou à la Génération Stormtrooper, enfermée derrière un masque de SuperFormance…
 
Le résultat : un stress chronique, permanent, celui de la fuite en avant, qui se termine par l’épuisement, et une maison en cendres. 
 
Habiter sa maison... AVANT qu'elle ne crame

La solution ? 

Se reconnecter à soi, et mettre du Je(u) 

Le message est récurrent sur ce blog, et pourtant il prend chaque jour plus de sens et de consistance, encore plus à la lumière des dernières découvertes en neurosciences, que ce soit sur le bonheur, la motivAction, l’efficacité, la résilience, et bien sûr la pleine confiance et la stress-défense. 

L’antidote au stress est le je(u) : se reconnecter à soi, ses besoins, ce qui nous motive et nous enthousiasme. 

Si on maîtrise très bien les mécanismes qui font que le stress conduit au burn-out, la pathogenèse, mais on ne comprenait pas pourquoi et surtout comment certaines personnes n’étaient pas impactés par le stress… mais maintenant si ! Et grâce à cet éclairage nous comprenons mieux comment certaines pratiques de stress-défense, parfois ancestrales, vont nous aider à gérer notre énergie et la potentialiser sans s’épuiser. Avec cette nuance, subtile, de savoir quand la pratique est bénéfice ou forcée… car oui on peut s’épuiser à vouloir se préserver. 

Après des années à étudier le stress et comment il pouvait conduire au burn-out nous avons enfin découvert et surtout compris la voie de la Pleine Confiance et de la résilience. Les pièces du puzzle s’assemblent, la Théorie PolyVagale ressemble de plus en plus à LA pièce manquante à mon discours de stress-défense, les deux étant directement reliés par le nerf vague qui ne cesse de nous surprendre de tout son (haut) potentiel. 

Là où le burn-out est un trouble de l’adaptation, le côté obscur et pathogène, la Pleine Confiance est la science de l’adaptation et du bien-être, le côté lumineux salutogène.
C’est donc tout naturellement que les deux se complètent et s’enrichissent, pour mieux détecter les signes du stress quand il devient trop chronique et du burn-out qui is coming mais aussi et surtout pour savoir s’écouter, s’adapter et se préserver. Habiter sa maison 😉 

L’occasion était parfaite pour mettre à jour mes contenus de formAction en y apportant les dernières découvertes des neurosciences, de la stress-défense et de la Pleine Confiance. 
Des découvertes que j’ai implémentées dans cette nouvelle formAction, qui sera la fusion de la Quête de Stress Fighter, de mon accompagnement de Pleine Confiance sur la Théorie PolyVagale, un nom qui semble obscur mais que j’ai méthodiquement et pédagogiquement simplifié pour t’en livrer les clés dans POWER.

Une quête de je(u) qui passe aussi par abonner sa maison témoin pleine de messages contraignants où tu n’es finalement ni toi ni là… 

Un aperçu de l’aventure ? 

 

 

LA formAction stress-défense et Pleine Confiance !

Cette formAction me tient énormément à coeur, pour moi c’est la pièce finale de cette quête de plus de 10 ans sur les mécanismes du stress et du burn-out et comment s’en préserver.

J’ai reparcouru en diagonale une bonne partie de mes ouvrages sur le stress et le burn-out, mais aussi de précieux outils pour les formateurs qui prennent tout leur relief avec les dernières découvertes, et je vous propose une quête pleine de je(u) encore plus riche en conseils et outils, qui répondra aux besoins autant du grand public que des plus curieux et des thérapeutes qui sont assez nombreux dans mon audience et parmi les participants de mes formActions.

Avec pour l’occasion un format inédit à trois niveaux de lecture et quatre univers (l’infini et au-delà bien sûr)

POWER, une quête de je(u) à 3 niveaux de lecture

Une partie quête personnelle commune à tous, la « mission » : un thème par semaine pour mieux se connaître, s’écouter et se préserver mais aussi cultiver sa Force intérieure pour mieux s’épanouir et mettre du Je(u). 

Une partie pratique, fondamentale, avec deux types d’outils : 

  • La stress-défense avec des outils de gestion du stress, leur explication et comment en faire des versions personnalisées selon vos besoins et vos journées
  • La Pleine Confiance avec les outils liés à la Théorie PolyVagale et comment cultiver vos capacités de résilience et d’adaptAction mais aussi de bien-être et de flow.
    Une catégorie innovante où j’imaginais 1 outil par semaine mais où mes dernières recherches m’ont amené de nombreuses autres ressources à tester, en empruntant dans les univers de la sophrologie, du neurocognitivisme, de la PNL, des TCC, et des dernières recherches sur le nerf vague.

Des outils et techniques présentés et expérimentés à la lueur des dernières découvertes en neurosciences : de quoi se constituer une belle boîte à outils de stress-défense, à collectionner comme des Pokemon, mais surtout et avant tout toutes les clés pour mieux s’écouter, s’adapter et savoir quand réajuster son énergie, ou simplement l’accueillir, sans forcer, pour mieux se préserver et déployer son haut potentiel.

Et pour les plus curieux, les esprits efferveScients qui veulent tout comprendre et les thérapeutes une rubrique « aller plus loin » où j’expliquerai plus en détail les mécaniques du stress et du burn-out, de la théorie polyvagale, des approfondissements des concepts de neurosciences et de coaching qui vous permettront de mieux vous débarrasser des conditionnements subis pour mieux vous reconnecter à votre énergie intérieure, la cultiver et la potentialiser à la demande (mais sans magie : je vous apprendrai à activer le mode Jedi / POWER à la demande mais ça passe autant par le Je(u) que par le repos, on n’est pas là pour remplacer une fuite en avant par une autre… #warning )

Mais c’est encore mieux en vidéo 🙂

 

J’aime beaucoup cette vidéo car elle illustre triplement bien POWER :

  • Le début de la vidéo est un bon exemple du niveau d’apports des Missions de la semaine : simple pratique et imagé
  • Sur la seconde partie on a un bel aperçu des approfondissements pour les pro et les plus curieux
  • Et surtout j’ai tourné cette vidéo après une nuit de 3 heures (combo dents + rhume de Mini Geek) et ça bien sûr en appliquant les principes de POWER
    D’ailleurs j’ai donné mes secrets dans le groupe de la formAction, franchement vu mon niveau de fatigue du moment ça relève de la performance ^^ !

N’hésitez pas à partager massivement, la TPV est vraiment révolutionnaire pour la gestion du stress, c’est un point que nous n’avions pas envisagé dans les supports que j’ai conçus à l’époque où j’étais encore salariée…  J’ai hâte de vous délivrer cette nouvelle formation, hâte aussi de la voir compléter mon catalogue, ce sera LA nouvelle formation de référence en stress-défense avec les dernières découvertes des neurosciences, mais aussi une super base pour mettre à jour et regrouper mes différents contenus, pour je l’espère enchaîner sur la rédaction du livre (qui lui aussi va profiter de cette dynamique de fusion, en mettant en commun ma trame de livre sur le burn-out avec ma trame de livre sur la TPV #scoop) 

A toi de jouer, RDV dans POWER pour faire le plein de stress-défense et de Pleine Confiance ! 

POWER : Stress-défense & Pleine Confiance